ÜBERFALL IN BAMAKO BEENDET, TOD VON 22 GEISELN; STAATSTRAUER UND AUSNAHMEZUSTAND – Fin de la prise d’otages à Bamako, plus de 20 morts; deuil national et état d’urgence décrétés

Alles ruhig in Bamako am Samstag, weniger Verkehr und Betrieb auf den Straßen, aber die Menschen gehen doch vorsichtig ihren gewohnten Tätigkeiten nach, und die Hochzeiten, für die der Bamakoer Sonntag berühmt ist, werden auch heute stattfinden.
Am Freitag spürte man hier in Kati nichts von der Unruhe, nur wer von bKO hierher fahren wollte, musste einen Perso vorweisen.

Überfall auf Hotel in Mali: Zahlreiche Geiseln befreit
tagesschau.de – 20.11.2015 16:28
Nach dem mutmaßlich islamistischen Überfall auf ein Hotel in Bamako in Mali haben Sicherheitskräfte zahlreiche Geiseln befreit. Mehr als 130 Menschen sind offenbar noch in der Gewalt der Angreifer. Zu der Tat bekannte sich (die Dshihadistengruppe Al-Mourabitoune unter dem berüchtigten Terroristen Mokhtar Belmokhtar, dem „Einäugigen, Ed), Ableger des Terrornetzwerks Al Kaida.
Nach Geiselnahme in Mali: Präsident verhängt Ausnahmezustand
tagesschau.de – 21.11.2015 02:20
Nach dem Anschlag islamistischer Terroristen auf ein Luxushotel im westafrikanischen Mali hat die Regierung des Landes den Ausnahmezustand verhängt. Er gilt zehn Tage lang für das gesamte Staatsgebiet.

DEUTSCHE ARTIKEL WEITER UNTER DEN FRANZÖSISCHEN

=> Bildergalerie der tagesschau
=> Warum gerade dies Hotel? Terror comes to Mali’s capital, again, Kommentar von Bruce Whitehouse

Attaque au Mali:
Fin de la prise d’otages à l’hôtel de Bamako, plus d’une vingtaine de morts et trois suspects activement recherchés, etétat d’urgence décrété „sur l’ensemble du territoire“ pour dix jours

Bamako (AFP) – 1.11.2015 à 18:00
Par Serge DANIEL et Sébastien RIEUSSEC
La prise d’otages menée par des hommes armés à l’hôtel Radisson Blu de Bamako s’est terminée vendredi après neuf heures d’enfer et plus d’une vingtaine de morts, à la suite de l’intervention conjointe des forces maliennes et étrangères, notamment françaises.

Das Radissonhotel in Bamako
Foto (c) dpa: L’hôtel Radisson Blu au centre de Bamako – Das Radisson im Zentrum Bamakos

„La prise d’otages est terminée. Nous sommes actuellement en train de sécuriser l’hôtel“, a déclaré à l’AFP une source militaire sous le couvert de l’anonymat, soulignant que „deux terroristes ont été tués“.
(…)
Dans la matinée, le ministère malien de la Sécurité intérieure avait parlé de „deux ou trois“ assaillants. „Ca se passe au 7e étage, des +jihadistes+ sont en train de tirer dans le couloir“, avait alors déclaré une source de sécurité à l’AFP.
Les auteurs de l’attaque „n’ont plus actuellement d’otage entre leurs mains et les forces sont en train de les
traquer“, avait assuré peu avant 16H00 GMT le ministre de la Sécurité intérieure, le colonel Salif Traoré, après plusieurs heures d’assaut à l’intérieur de l’hôtel.…En lire plus, le live sur slate afrique

Le Mali recherchait activement trois suspects au lendemain de la prise d’otages dans un grand hôtel de Bamako, qui a fait au moins une vingtaine de morts alors que l’état d’urgence décrété par les autorités est entré en vigueur dans le pays.
L’attaque, qui a été revendiquée par le groupe jihadiste de l’Algérien Mokhtar Belmokhtar, en coopération avec Al-Qaïda, s’est terminée par l’intervention conjointe des forces maliennes et étrangères, notamment françaises. Elle a été menée une semaine après les attentats qui ont fait 130 morts et plus de 350 blessés à Paris, revendiqués par le groupe Etat islamique (EI).
Dans un discours à la Nation diffusé par la télévision publique dans la nuit de vendredi à samedi, le président malien Ibrahim Boubacar Keïta a fait état d’un bilan de 19 morts, dont six Russes, et de sept blessés, et deux assaillants tués. „Le terrorisme ne passera pas“, a-t-il assuré.
Une source militaire malienne avait fait état auparavant d’au moins 27 morts parmi les quelque 170 résidents et employés de l’hôtel Radisson Blu présents au moment de l’attaque et d'“au moins trois terroristes tués ou qui se sont fait exploser“.
„Nous recherchons activement trois suspects qui pourraient être impliqués dans l’attaque vendredi de l’hôtel Radisson“, a déclaré samedi à l’AFP une source de sécurité malienne qui participe à l’enquête, refusant cependant de fournir des précisions „pour ne pas gêner“ les investigations.
De même source, l’établissement „est actuellement totalement sous contrôle“. Après l’attaque, les forces de sécurité – des Maliens, avec l’appui de Français, d’Onusiens et d’Américains – avaient ratissé l’hôtel, prisé par la clientèle étrangère.
Un important dispositif de sécurité y demeurait en place, selon des journalistes de l’AFP. Le président Keïta doit se rendre sur le site samedi, selon une source policière malienne.
Le gouvernement malien a instauré l’état d’urgence pour 10 jours à compter de vendredi minuit, lors d’un Conseil des ministres extraordinaire présidé par le chef de l’Etat, rentré précipitamment d’un sommet de pays du Sahel au Tchad en raison de l’attaque.
Cette mesure „permettra de renforcer les moyens juridiques des autorités administratives et compétentes“ dans la recherche „des terroristes qui seraient en cavale et d’éventuels complices“, selon un communiqué officiel.
Un deuil national de trois jours sera observé à partir de lundi.

– Un samedi presque normal à Bamako –
Après s’être calfeutrés chez eux vendredi, par crainte pour leur sécurité ou sur recommandation de leurs employeurs, de nombreux Bamakois avaient renoué samedi avec leurs activités habituelles: la circulation semblait normale, les commerces avaient rouvert et dans certains quartiers, des jeunes jouaient au football sur des terrains nus…

Un renforcement discret de la sécurité était cependant constaté devant certaines mairies et banques, mais plus important aux environs de certains hôtels, selon des journalistes de l’AFP et des résidents.
Des Russes, trois Chinois, deux Belges, un Américain et figurent parmi les morts de l’attaque, selon leurs pays respectifs. Un Sénégalais employé d’une société pétrolière y a aussi été tué, d’après le ministre sénégalais des Affaires étrangères, Mankeur Ndiaye.
Des étrangers d’au moins 15 nationalités faisaient partie des clients de l’hôtel, dont vingt Indiens et 15 Français – parmi lesquels 12 membres d’équipage d’Air France – qui en sont tous sortis vivants.
L’attaque a été revendiquée par le groupe de Mokhtar Belmokhtar, Al-Mourabitoune, précisant qu’il s’agissait d’une opération conjointe avec Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), dans un communiqué lu au téléphone au site mauritanien Al-Akhbar et à la chaîne de télévision panarabe Al-Jazeera.
Elle a suscité une vague de condamnations à l’intérieur du pays mais aussi à l’étranger, notamment par l’ex-rébellion à dominante touareg du nord du Mali et les groupes armés progouvernementaux, le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon, les présidents français François Hollande, américain Barack Obama, chinois Xi Jinping et russe Vladimir Poutine, qui a appelé à une „large coopération internationale“ contre le terrorisme.

Cette attaque rappelle la prise d’otages du 7 août dans un hôtel à Sévaré (centre), qui avait fait 13 morts.
Le 7 mars, le premier attentat anti-occidental meurtrier à Bamako, visant un bar-restaurant, avait coûté la vie à cinq personnes, dont un Français et un Belge. Il avait déjà été revendiqué par Al-Mourabitoune.
Le nord du Mali était tombé en mars-avril 2012 sous la coupe de groupes jihadistes liés à Al-Qaïda. Ils en ont été en grande partie chassés par une intervention militaire internationale lancée en janvier 2013 à l’initiative de la France, qui se poursuit.
Mais des zones entières échappent encore au contrôle des forces maliennes et étrangères. Les attaques jihadistes se sont étendues depuis le début de l’année vers le centre, puis le sud du pays.
© 2015 AFP

AFP – 21.11.2015 à 01:30
L’état d’urgence est décrété „sur l’ensemble du territoire malien“ pour une durée de dix jours à compter de la nuit de vendredi à samedi, a annoncé le gouvernement à l’issue d’un conseil des ministres extraordinaires quelques heures après une attaque avec prise d’otages meurtrière à Bamako.
Une réunion extraordinaire du Conseil des ministres, présidée par le chef de l’Etat Ibrahim Boubacar Keïta jusque tard vendredi soir, „a déclaré l’état d’urgence sur l’ensemble du territoire national à compter du 20 novembre à minuit (nuit de vendredi à samedi, NDLR) pour une durée de dix jours“, indique le gouvernement dans un communiqué lu à la radio nationale malienne ORTM. Il a aussi institué „un deuil national de trois jours“ dans le pays à compter de lundi, selon le même texte.
© 2015 AFP

Überfall auf Hotel in Mali: Zahlreiche Geiseln befreit
tagesschau.de – 20.11.2015 16:28
Nach dem mutmaßlich islamistischen Überfall auf ein Hotel in Bamako in Mali haben Sicherheitskräfte zahlreiche Geiseln befreit. Mehr als 130 Menschen sind offenbar noch in der Gewalt der Angreifer. Zu der Tat bekannte sich (die Dshihadistengruppe Al-Mourabitoune unter dem berüchtigten Terroristen Mokhtar Belmokhtar, dem „Einäugigen, Ed), Ableger des Terrornetzwerks Al Kaida.
Die Geiselnahme in einem Luxushotel in der malischen Hauptstadt Bamako ist zwar noch nicht beendet – zahlreiche Menschen wurden inzwischen aber befreit. Sicherheitskräfte begannen damit, das Hotel zu stürmen. Sie werden dabei von US-Spezialeinheiten unterstützt. Auch französische Soldaten sind vor Ort. Die Geiselnehmer sollen sich im siebten Stock des Gebäudes verschanzt haben….
Wie der Eigentümer der betroffenen Hotelkette Radisson mitteilte, sollen sich aktuell noch 125 Gäste und 13 Angestellte im Gebäude befinden. Die Zahlen sind aber bisher nicht offiziell bestätigt. Ursprünglich hatte es geheißen, die Geiselnehmer hätten insgesamt 170 Menschen in ihre Gewalt gebracht.
Unklar ist auch noch, um wie viele Attentäter es sich handelt. Nach Informationen von ARD-Korrespondentin Sabine Bohland wurde das Hotel von zwei Angreifern überfallen. Sie könnten aber Unterstützung von Komplizen im Hotel erhalten haben. Sicherheitskräfte und Augenzeugen berichteten von insgesamt zehn Attentätern….
Die Täter nutzten offenbar Autos mit diplomatischen Kennzeichen, um Zugang zu dem Gebäude zu bekommen.
Das Hotel liegt westlich des Stadtzentrums in einem Viertel, in dem sich auch mehrere Ministerien sowie die Wohnorte von Diplomaten befinden. Die Luxusunterkunft soll bei Diplomaten und Mitarbeitern der Fluglinie Air France beliebt sein. Die Botschaften Frankreichs und der USA forderten ihre Bürger in Bamako auf, sich in Sicherheit zu bringen. …Weiterlesen

Nach Geiselnahme in Mali: Präsident verhängt Ausnahmezustand
tagesschau.de – 21.11.2015 02:20
Nach dem Anschlag islamistischer Terroristen auf ein Luxushotel im westafrikanischen Mali hat die Regierung des Landes den Ausnahmezustand verhängt. Er gilt zehn Tage lang für das gesamte Staatsgebiet, wie die malische Präsidentschaft Boubacar Keita mitteilte. Am Montag soll zudem eine dreitägige Staatstrauer ausgerufen werden.
Die Angaben darüber, wie viele Menschen und Attentäter bei der Geiselnahme in dem Hotel in der Hauptstadt Bamako getötet wurden, gehen noch immer auseinander. Ein Sprecher der UN-Mission in Mali hatte am Freitagabend von 21 Toten und drei Schwerverletzten gesprochen. Offen blieb zunächst, ob in dieser Zählung auch zwei zuvor bereits für tot erklärte Angreifer enthalten waren. Die Nachrichtenagentur Reuters beruft sich auf den Präsidenten, der ebenfalls eine Zahl von 21 Toten nannte. Die Nachrichtenagentur AFP berichtet von mindestens 27 Getöteten und beruft sich dabei auf Sicherheitskreise.
Die Angreifer gelangten offenbar am Morgen mit einem Auto mit Diplomatenkennzeichen auf das Hotelgelände und eröffneten in der siebten Etage des Gebäudes das Feuer. Nach neun Stunden konnte Sicherheitsminister Salif Traoré Entwarnung geben: „Jetzt haben sie keine Geiseln mehr in ihrer Gewalt.“ Soldaten verfolgten aber weiterhin Attentäter, die noch in den oberen Stockwerken des Hotels ausharrten. Auch die Suche nach weiteren Menschen im Gebäude dauere aber noch an.
© 2015 tagesschau.de

Advertisements

Kommentar verfassen

Trage deine Daten unten ein oder klicke ein Icon um dich einzuloggen:

WordPress.com-Logo

Du kommentierst mit Deinem WordPress.com-Konto. Abmelden / Ändern )

Twitter-Bild

Du kommentierst mit Deinem Twitter-Konto. Abmelden / Ändern )

Facebook-Foto

Du kommentierst mit Deinem Facebook-Konto. Abmelden / Ändern )

Google+ Foto

Du kommentierst mit Deinem Google+-Konto. Abmelden / Ändern )

Verbinde mit %s