NEUE MEINUNGSUMFRAGE DER FES "MALI-METRE" ZUM THEMA FRIEDENSABKOMMEN – Nouveau sondage de Mali-Mètre au sujet de l’accord pour la paix

Abkommen für Frieden und Versöhnung: 81% der Malier kennen den Inhalt des Dokuments nicht, laut einer Umfrage von Mali-Mètre
FES logoBamako (Le Républicain) – 24. Juli 2015
Die Friedrich-Ebert-Stiftung (FES) hat am 23. Juli 2015 im Hotel Salam die sechste Auflage ihrer Umfrage „Mali-Mètre“ vorgestellt. Die genannte Umfrage wurde vom 18. bis 25. Mai 2015 in allen Regionshauptstädten (ausgenommen Kidal, aus Sicherheitsgründen) durchgeführt.

DEUTSCH (VON MIR ETWAS VERBESSERTE GOOGLE-ÜBERSETZUNG) WEITER UNTER DEM ORIGINAL

=> TELECHARGEZ le document ICI / DOWNLOAD HIER

More Mali-Mètre in MALI-INFORMATIONEN
=> MEINUNGSUMFRAGE DER FES „MALI-METRE“ IN KIDAL MENAKA UND GAO: DAS WICHTIGSTE IST DIE SICHERHEIT – Les Maliens veulent plus de sécurité et une amélioration de leur situation socio-économique – 17.06.2015
=> MEINUNGSUMFRAGE DER FES UNTER DEN MALIERN VON BAMAKO UND MOPTI – La FES demande: Que pensent les Maliens? – 23/06/2013 (mit Zusammenfassung „Das Wichtigste auf Deutsch“)

Accord pour la paix et la réconciliation : 81% des maliens ne connaissent pas le contenu du document, selon un sondage de Mali-Mètre
Bamako (Le Républicain) – le 24 juil 2015
Par Aguibou Sogodogo
La Fondation Friedrich Ebert Stiftung (FES) a présenté hier jeudi 23 juillet 2015 à l’Hôtel Salam, le sixième numéro de son sondage d’opinion « Mali-Mètre ». Ledit sondage a été réalisé du 18 au 25 mai 2015 dans toutes les capitales régionales, excepté celle de Kidal pour des raisons de sécurité. La sixième édition est principalement axée sur l’accord pour la paix et la réconciliation au Mali issu du processus d’Alger dans certains de ses aspects majeurs comme les questions institutionnelles, de défense et de sécurité de même que la réconciliation et la justice. Il ressort de cette enquête que 81% des Maliens ne connaissent pas le contenu de l’accord pour la paix et la réconciliation.
Cette cérémonie de présentation a enregistré la présence de l’Ambassadeur de la République Fédérale d’Allemagne au Mali, Günter Overfeld, du représentant résident de la FES, Jean Henrik Fahlbush, du représentant spécial de la Cedeao au Mali, Cheaka Aboudou Touré et du chargé de programmes de la FES, Abdourhamane Dicko. Dans ses mots de bienvenu, l’ambassadeur d’Allemagne a fait savoir que 71% des maliens pensent que l’insécurité est le défi majeur, 49% des maliens pensent qu’il faut s’attaquer au problème de chômage et 40% souhaitent le développement agricole au Mali. Selon le représentant résident de la FES, Jean Henrik Fahlbush, 1803 individus [âgés de 18 ans et plus] ont été enquêté du 18 au 25 mai 2015. Pour sa part, le chargé de programmes de la FES, Abdourhamane Dicko, a fait savoir que Mali-Mètre est un sondage d’opinion développé par la FES dans le but d’appréhender les perceptions des maliennes et des maliens sur des thématiques d’actualité comme la citoyenneté, le dialogue et la réconciliation, la sécurisation et la stabilité du pays et des régions du nord. Avant d’ajouter que l’un des objectifs de l’enquête est de servir de baromètre pour l’orientation des décisions. Selon lui, 81% des Maliens ne connaissent pas le contenu de l’accord pour la paix et la réconciliation. « Pour la grande majorité des citoyens et citoyennes (88%), le gouvernement constitue l’acteur majeur de la mise en œuvre de l’accord signé le 15 mai dernier. Les autres acteurs majeurs sont les groupes armés (42%), la Minusma (28%) et les partenaires techniques et financiers (27%) », a dit Dicko. A l’en croire, environ un enquêté sur trois (30%) affirme ne pas connaitre la signification de « l’Azawad ». en outre, il a signalé que 48,7% des maliens enquêtés déclarent ne pas savoir le sens de la régionalisation ; 86,8% de la population de Gao affirment ne pas se sentir en sécurité ; 80% apprécient la formation des forces armées maliennes par l’Eutm ; 74% des Maliens ont été affecté par la crise de 2012 et 62% des maliens pensent qu’il faut le pardon pour la réconciliation. Quant au représentant spécial de la Cédeao, il a apprécié l’initiative de la Fondation Friedrich Ebert Stiftung tout en faisant savoir que l’Accord représente une lueur d’espoir pour ramener la paix au Mali.
© 2015 Le Républicain

Quelques chiffres de plus:
Le sondage révèle encore que le Président de la République bénéficie de la confiance des Maliens. En effet, plus des deux tiers (66,3%) des citoyens lui font confiance (23,3%) ou très confiance (43,0%) pour faire face aux défis sécuritaires, institutionnels et socio-économiques actuels du Mali, contre plus d’un cinquième (16 %) qui lui fait un peu confiance et autant (15%) qui ne lui font pas confiance.
S’agissant de l’Assemblée Nationale, l’enquête démontre qu’une majorité des citoyens (52,4%) lui fait confiance (31,3%) ou très confiance (21,1%), contre 41,3% qui ne lui font pas confiance (18,7%) ou peu confiance (22,6%). 6,3% sont sans opinion.
L’insécurité, avec 71,7% des enquêté(e)s, demeure aujourd’hui la principale préoccupation majeure. Elle est suivie du chômage (49,9%), de la précarité alimentaire (44,3%), de l’appauvrissement des populations (27,4%) et de la corruption (27,1%). Aussi, plus de deux citoyens enquêtés sur trois (67%) estiment que le niveau de la corruption au Mali est élevé (23,8%) ou très élevé (43,2%). Les secteurs les plus concernés par la corruption sont la Police (52%), la Justice (44,4%), les Mairie (36,8%), la Douane (34,5%), la Santé (32%) et l’Ecole (30%).
Concernant la date du 15 mai, jour de signature de l’Accord, la majorité des citoyens (68%) pense que cette date est une journée importante (37,7%), voire historique (31,4%), pour le Mali. Car elle marque soit le début de la fin de la crise soit une étape vers la paix. 16,5% estiment que c’est une étape sans impact sur la crise et 14 % sont sans opinion. Sur la connaissance du contenu de l’Accord, moins d’un citoyen sur cinq enquêtés (19%) a déclaré en connaitre quelques points importants….
[Par rapport à l’Accord de paix et de réconciliation, sa signature était le souhait d’une grande majorité des enquêtés (80,1%). Parmi ces personnes sondées (42,2%) la considéraient comme une bonne chose et (37,9%) comme une très bonne chose. Une faible minorité (12,3%) désapprouvait la signature de l’accord et (7,5%) était sans opinion.
Pour plus de la moitié des citoyens (55,9%), l’Accord ne porte en aucun cas atteinte à l’unité nationale, contre 29,4% qui pensent le contraire, et 14,7% sont sans opinion.]
© 2015 22 Septembre

MJ 250715 La 6ème édition de l’enquête d’opinion ‘’Mali-Mètre’’ a été présentée à la presse
Foto (c) malijet: La 6ème édition de l’enquête d’opinion ‘’Mali-Mètre’’ a été présentée à la presse, à Bamako le 24 juillet 2015
Die Ergebnisse der 6. Meinungsumfrage „Mali-Mètre“ wurden der Presse vorgestellt

Abkommen für Frieden und Versöhnung: 81% der Malier kennen den Inhalt des Dokuments nicht, laut einer Umfrage von Mali-Mètre
Bamako (Le Républicain) – 24. Juli 2015
Von Aguibou Sogodogo
Die Friedrich-Ebert-Stiftung (FES) hat am 23. Juli 2015 im Hotel Salam die sechste Auflage ihrer Umfrage „Mali-Mètre“ vorgestellt. Die genannte Umfrage wurde vom 18. bis 25. Mai 2015 in allen Regionshauptstädten (ausgenommen Kidal, aus Sicherheitsgründen) durchgeführt. Die sechste Auflage konzentriert sich hauptsächlich auf das aus dem Algier-Prozess hervorgegangene Abkommen für Frieden und Versöhnung in Mali in einigen seiner wichtigsten Aspekte, wie dem der Institutionen, der Verteidigung, der Sicherheit sowie auf Versöhnung und Gerechtigkeit. Aus dieser Umfrage ergab sich, dass 81% der Malier den Inhalt des Abkommens für Frieden und Versöhnung nicht kennen.
An der Zeremonie nahmen teil der Botschafter der Bundesrepublik Deutschland in Mali, Günter Overfeld, der Leiter der FES in Mali, John Henrik Fahlbusch, der Sonderbeauftragte der ECOWAS in Mali, Cheaka Aboudou Touré, und der FES-Programmbeauftragte Abdourhamane Dicko. In seiner Begrüßung gab der deutsche Botschafter bekannt, dass 71% der Malier meinen, die Unsicherheit sei die größte Herausforderung, 49% meinen, man das Problem der Arbeitslosigkeit angehen, und 40% wollen die Entwicklung der Landwirtschaft in Mali. Nach Angaben des FES-Chefs, John Henrik Fahlbusch, wurden 1.803 Personen [ab 18 Jahren] … befragt. Der Beauftragte für die FES-Programme, Abdourhamane Dicko, ließ wissen, dass das Mali-Meter eine von der FES entwickelte Meinungsumfrage ist, um das Verständnis der Malierinnen und Malier zu aktuellen Themen wie Staatsbürgerschaft, Dialog und Versöhnung, Sicherheit und Stabilität des Landes und zu den nördlichen Regionen zu erfassen. Er fügte hinzu, dass es eines der Ziele der Umfrage ist, als Barometer für Entscheidungen zu dienen.
Ihm zufolge kennen 81% der Malier nicht den Inhalt des Abkommens für Frieden und Versöhnung. „Für die überwiegende Mehrheit der Bürger (88%) ist die Regierung der Hauptakteur in der Umsetzung des Abkommens, am 15. Mai unterzeichnet. Die anderen großen Akteure sind bewaffnete Gruppen (42%), die Minusma (28%) und technische und finanzielle Partner (27%)“, sagte Dicko. Ihm zufolge gibt etwa einer von drei Befragten (30%) an, die Bedeutung von „Azawad“ nicht zu kennen. Ferner berichtete er, dass 48,7% der befragten Malier erklärten, die Bedeutung der Regionalisierung nicht zu kennen; 86,8% der Bevölkerung von Gao sagte, dass sie nicht sicher fühlen; 80% schätzen die Ausbildung der malischen Streitkräfte durch die EUTM; 74% der Malier waren von der Krise des Jahres 2012 betroffen und 62% der Malier denken, für die Versöhnung ist Vergebung nötig.
Der Sonderbeauftragte der ECOWAS schätzt die Initiative der Friedrich Ebert Stiftung, wohl wissend, dass das Abkommen einen Hoffnungsschimmer bringt, den Frieden in Mali wiederherzustellen.
© 2015 Le Républicain

Advertisements

Kommentar verfassen

Trage deine Daten unten ein oder klicke ein Icon um dich einzuloggen:

WordPress.com-Logo

Du kommentierst mit Deinem WordPress.com-Konto. Abmelden / Ändern )

Twitter-Bild

Du kommentierst mit Deinem Twitter-Konto. Abmelden / Ändern )

Facebook-Foto

Du kommentierst mit Deinem Facebook-Konto. Abmelden / Ändern )

Google+ Foto

Du kommentierst mit Deinem Google+-Konto. Abmelden / Ändern )

Verbinde mit %s