IN MALI LAUFEN GERADE DIE ZENTRALEN ABITURPRÜFUNGEN – Examens de fin d’année scolaire au Mali

1. Abschlussprüfungen 2022 in Mali: Nach den Prüfungen des DEF, des CAP und des BT folgt am Montag, den 18. Juli, das Abitur
L’Alternance – 18.07.2022
Mit dem Abitur 2022 am Montag, den 18. Juli, nähern wir uns dem Ende aller Prüfungen in der Grundschule, der allgemeinen Sekundarstufe, der technischen Sekundarstufe und der beruflichen Sekundarstufe.
2. Abitur 2022: „Keine Mobiltelefone in den Prüfungsräumen!“
Studio Tamani – 18. Juli 2022
Am Montag, den 18. Juli 2022, haben in Mali die Abiturprüfungen begonnen. Mehr als 192.000 Kandidaten in 424 Prüfungszentren, darunter auch im Flüchtlingslager M’berra in Mauretanien, nehmen an der Prüfung teil.

DEUTSCH WEITER (IN VON MIR ETWAS VERBESSERTER DEEPL-ÜBERSETZUNG) UNTER DEM FRZ. ORIGINAL

1. Examens de fin d’année au Mali : Après les épreuves du DEF, du CAP et du BT, le BAC ce lundi 18 juillet
L’Alternance – 18.07.2022
Par Bintou Napo
L’on s’achemine vers la fin de tous les examens au niveau fondamental, secondaire général, technique et professionnel, avec la tenue le lundi 18 juillet du Baccalauréat session 2022. Mais avant cet examen il y a eu d’abord le DEF, le CAP et les épreuves du BT sur toute l’étendue du territoire national. Un grand chapeau aux autorités de la transition avec l’organisation plus ou moins réussie comparativement aux années précédentes.
Même si les pratiques frauduleuses n’ont pas été totalement endiguées, les efforts déployés par les autorités pour les minimiser sont énormes.En effet, après tant d’années des fuites de sujets, de mauvaise organisation des examens ; cette année les examens se sont déroulés dans des conditions plus que satisfaisantes. En tout cas pour ce qui concerne les examens qui se sont déjà déroulés, à savoir le DEF, le CAP et le BT. Les acteurs sont à saluer, autorités, enseignants, parents d’élèves, élèves et forces de l’ordre pour la sécurisation et tous ces acteurs étaient impliqués pour la bonne organisation. Nul ne peut nier qu’il y ait eu des cas de fraudes et que certains répondent déjà devant la justice ; mais grosso modo il y a de quoi être satisfait. Un acteur pas de moindre, un enseignant s’est confié à notre rédaction : « effectivement cette année la communication que les autorités et partenaires ont fait a bien réussi les consignes ont été respectées et nulle part on a appris de fuite ou de fraude qui veut dire que chacun a bien joué son rôle et c’est ça le nouveau Mali dont on a besoin » Pour notre interlocuteur ce changement est dû à la volonté des nouvelles autorités qui se sont inscrites dans la dynamique du nouveau Mali, celui débarrasser de toutes les mauvaises pratiques, corruptions, népotisme, clientélisme, concussion.
Pour le dernier examen qui aura lieu ce lundi 18 juillet 2022 (jusqu’au jeudi 21 juillet, ndlr), à savoir le BAC, les autorités, les enseignants, les parents d’élèves, les élèves et les forces de l’ordre sont attendus pour ce dernier saut de l’année 2022. Pour que le bilan de l’année scolaire soit reluisant il faut réussir ce dernier challenge, surtout que le BAC est l’examen, le plus sérieux et qui a une dimension sous régionale, voire internationale.
En définitive, Le bilan de l’année scolaire peut largement contribuer à embellir celui de l’ensemble des domaines pour la transition donc l’examen du BAC qui reste doit être le dernier défi pour le gouvernement pour une année scolaire réussie. La rédaction de L’Alternance souhaite bonne chance à tous les BACHELIERS.
© 2022 L’Alternance

2. Baccalauréat 2022: « non aux téléphones portables dans les centres d’examen !»
Studio Tamani – 18 juillet 2022
Les épreuves du Baccalauréat ont débuté ce lundi 18 juillet 2022 au Mali. Plus de 192 milles candidats repartis entre 424 centres y compris le camp des réfugiés de M’berra en Mauritanie, prennent part à cet examen.
Les autorités scolaires ont assuré ce dimanche, à quelques heures du début des épreuves, que toutes les dispositions sont prises pour le bon déroulement de l’examen.
Pendant ce temps, des candidats affûtaient leurs armes. Au lycée Ba Aminata Diallo, des candidats vérifient leurs salles et places. Ils se disent prêts pour cet examen qui ouvre la voie aux études supérieures. « J’ai confiance en moi. Et j’ai appris suffisamment de leçons pour pouvoir m’en sortir », soutient ce candidat visiblement confiant. Sentiment d’optimisme chez cette autre candidate. « Je suis prête à affronter l’examen. J’appris assez de leçons », dit-elle tout en priant que les sujets tombent sur les leçons apprises.
Les dispositions prises contre la fraude
Le Centre national des examens et concours de l’éducation est chargé de l’organisation des examens. Son directeur, Mahamadou Keita, assure que toutes les académies d’enseignement ont reçu le nécessaire pour le bon déroulement des examens. Il met en garde contre toute tentative de fraudes. « Cette année, nous avons décidé d’appliquer les règlements des examens. Cela veut dire qu’il est formellement interdit aux candidats d’amener des téléphones dans les centres », explique-t-il. Le directeur du centre ajoute qu’ « aucun autre effet ne sera accepté dans les centres si ce n’est le bic ou le matériel autorisé en fonction des disciplines ».
Lors des précédents examens, du DEF, du CAP et du Brevet de technicien, 13 personnes ont été accusées de fraude. Leur procès, qui était prévu la semaine dernière, a été renvoyé au 2 et 30 août 2022.
Les parents d’élèves se disent “optimistes” quant au bon déroulement de cet examen. Selon eux, vu que le programme a été épuisé cette année, et que des précautions sont prises avec rigueur pour lutter contre les cas de fraudes, les résultats du baccalauréat ne peuvent qu’être légitimes.
© 2022 studiotamani.org

1. Abschlussprüfungen 2022 in Mali: Nach den Prüfungen des DEF, des CAP und des BT folgt am Montag, den 18. Juli, das Abitur
L’Alternance – 18.07.2022
Von Bintou Napo
Mit dem Abitur 2022 am Montag, den 18. Juli, nähern wir uns dem Ende aller Prüfungen in der Grundschule, der allgemeinen Sekundarstufe, der technischen Sekundarstufe und der beruflichen Sekundarstufe. Vor dieser Prüfung wurden jedoch zunächst das DEF, das CAP und die BT(Brevet-de-Technicien)-Prüfungen im ganzen Land abgehalten. Ein großes Lob an die Übergangsbehörden für die im Vergleich zu den Vorjahren mehr oder weniger erfolgreiche Organisation.
Auch wenn die betrügerischen Praktiken nicht vollständig eingedämmt werden konnten, sind die Bemühungen der Behörden, sie zu minimieren, enorm.
Nach so vielen Jahren mit durchgesickerten Themen und schlecht organisierten Prüfungen fanden die Prüfungen dieses Jahr unter mehr als zufriedenstellenden Bedingungen statt. Dies gilt sicherlich schon mal für die Prüfungen DEF, CAP und BT. Die Akteure sind zu loben: Behörden, Lehrer, Eltern, Schüler und Ordnungskräfte, die für die Sicherheit sorgten, und alle diese Akteure waren an der guten Organisation beteiligt. Niemand kann leugnen, dass es Fälle von Betrug gab und dass sich einige bereits vor Gericht verantworten müssen; aber insgesamt gibt es Grund genug, zufrieden zu sein. Ein Lehrer sagte unserer Redaktion: „In diesem Jahr ist die Kommunikation zwischen den Behörden und Partnern gut gelungen, die Anweisungen wurden befolgt und nirgends wurde von Undichtigkeiten oder Betrug berichtet, was bedeutet, dass jeder seine Rolle gut ausgefüllt hat, und das ist das neue Mali, das wir brauchen“.
Für unseren Gesprächspartner ist diese Änderung auf den Willen der neuen Behörden zurückzuführen, die sich in die Dynamik des neuen Mali eingeschrieben haben, das sich aller schlechten Praktiken, der Korruption, der Vetternwirtschaft, des Klientelismus und der Unterschlagung entledigen will.
Für die letzte Prüfung, die am Montag, den 18. Juli 2022 (bis Donnerstag, den 21. Juli, Ed.) stattfinden wird, nämlich das Abitur (BAC), werden die Behörden, Lehrer, Eltern, Schüler und die Ordnungskräfte zu diesem letzten Sprung im Jahr 2022 erwartet. Damit die Bilanz des Schuljahres glänzend ausfällt, muss diese letzte Herausforderung gemeistert werden, zumal das Abitur die anspruchsvollste Prüfung ist, die auch eine subregionale oder sogar internationale Dimension hat.
Letztlich kann die Bilanz des Schuljahres wesentlich dazu beitragen, die Bilanz aller Bereiche des Übergangs zu optimieren, sodass die Abiturprüfung die letzte Herausforderung für die Regierung sein muss, um ein gelungenes Schuljahr zu erzielen. Die Redaktion von L’Alternance wünscht allen Abiturient*innen viel Glück.
© 2022 L’Alternance

2. Abitur 2022: „Keine Mobiltelefone in den Prüfungsräumen!“
Studio Tamani – 18. Juli 2022
Am Montag, den 18. Juli 2022, haben in Mali die Abiturprüfungen begonnen. Mehr als 192.000 Kandidaten in 424 Prüfungszentren, darunter auch im Flüchtlingslager M’berra in Mauretanien, nehmen an der Prüfung teil.
Die Schulbehörden versicherten am Sonntag, wenige Stunden vor Beginn der Prüfungen, dass alle Vorkehrungen für einen reibungslosen Ablauf des Abiturs getroffen worden seien.
In der Zwischenzeit schärften einige Prüflinge ihre Waffen. Im Lycée Ba Aminata Diallo überprüften die Abiturient*innen ihre Räume und Plätze. Sie erklärten, dass sie für diese Prüfung, die den Weg zu einem Hochschulstudium ebnet, bereit seien. „Ich habe Vertrauen in mich. Und ich habe genug gelernt, um es zu schaffen“, sagt ein sichtlich zuversichtlicher Prüfling. Eine andere ist ebenfalls optimistisch. „Ich bin bereit, die Prüfung zu machen. Ich habe genug gelernt“, sagt sie und wünscht sich, dass sich die Themen auf die gelernten Lektionen beziehen.
Vorkehrungen gegen Betrug
Das Centre national des examens et concours de l’éducation ist für die Organisation der Prüfungen zuständig. Sein Direktor, Mahamadou Keita, versichert, dass alle Akademien (Schulämter) das Nötige für einen reibungslosen Ablauf der Prüfungen erhalten haben. Er warnt jedoch vor jeglichen Betrugsversuchen. „In diesem Jahr haben wir beschlossen, dass den Kandidaten strengstens untersagt wird, Handys in die Prüfungsräume mitzunehmen“, erklärt er.
Der Direktor des Zentrums fügt hinzu, dass „keine anderen Hilfsmittel in den Zentren akzeptiert werden, außer dem Schreibgerät oder dem Material, das je nach Fach zugelassen ist“.
Bei den bisherigen Prüfungen, dem DEF, dem CAP und dem Brevet de technicien, wurden 13 Personen des Betrugs angeklagt. Ihr Prozess, der für letzte Woche angesetzt war, wurde auf den 2. und 30. August 2022 vertagt.
Die Eltern der Schüler sind „optimistisch“, dass die Prüfungen gut verlaufen werden. Ihrer Meinung nach können die Ergebnisse der Abiturprüfung angesichts der Tatsache, dass der Lehrplan in diesem Jahr weitgehend erfüllt wurde und rigorose Vorkehrungen gegen Betrugsfälle getroffen werden, nur legitim sein.
© 2022 studiotamani.org

2 Gedanken zu „IN MALI LAUFEN GERADE DIE ZENTRALEN ABITURPRÜFUNGEN – Examens de fin d’année scolaire au Mali

  1. DEF 2022 au Mali : Mention honorable pour les acteurs
    L’Alternance – 4 Juil 2022
    Par M.Yattara
    Les épreuves du Diplôme d’Études Fondamentales (DEF) sont finies le mercredi 29 juin. Ils sont plus de 234 mille candidats à faire cet examen sur l’ensemble du territoire national.
    Au démarrage lundi les responsables en charge de l’éducation ont rassuré que toutes les dispositions ont été prises pour la bonne tenue du DEF. « Tous les centres vont fonctionner avec les enseignants, la sécurité sera aux alentours et les épreuves seront lancées dans toutes les académies de Kidal à Kayes par les membres du gouvernement. La présence des agents de sécurité a été renforcée dans les zones d’insécurité » affirme le secrétaire général du département de l’Education.
    Contrairement aux années précédentes, les enseignants signataires du 15 octobre 2016 annoncent aussi leur participation active aux examens de fin d’année. La synergie des syndicats de l’éducation nationale entend aussi tout mettre en œuvre pour que ces examens se déroulent dans de bonnes conditions. Cependant, ses responsables invitent les autorités à prendre des dispositions pour la sécurisation des enseignants, qui sont souvent victimes d’agression pendant ou après les examens. De son côté, la fédération nationale des associations des parents d’élèves et étudiants du Mali invite les candidats à respecter la police de surveillance : « Chaque fois qu’il y a un examen, des parents d’élèves envieillissaient les établissements à la recherche de fraude » regrette Yacouba Dembélé, secrétaire général de ladite fédération. Ainsi il demande aux parents d’élève « de laisser les enfants faire un travail personnel ».
    Après des années chaotiques marquées par des fuites de sujets, la mauvaise organisation ou des mouvements de grève, la cuvée 2022 de l’examen du DEF est à saluer. Commencés le lundi 27 juin durant trois jours, ces examens ont reçu la grande satisfaction des parents d’élèves. Tout d’abord, l’organisation de l’épreuve, dans l’ensemble, est remarquable. Des salles prêtes depuis la veille des épreuves, des affichages correctement faits et permettant à tout un chacun de se retrouver facilement, le nombre de candidats limité par salle, la présence des surveillants qui ont assuré une bonne veille et celle des agents des forces de l’ordre. La fuite des sujets a pu être maitrisée et chaque candidat sera jugé sur sa valeur intrinsèque. L’on peut se dire que nous sommes finalement sortis de l’anormalité pour retrouver la normalité des choses.
    Dans l’ensemble, nous pouvons dire que le DEF de cette année s’est bien passé car nous n’avons pas vu les sujets étalés sur les réseaux sociaux comme d’habitude et cela est dû en grande partie aux nouvelles mesures adoptées par le département de l’éducation nationale pour contrecarrer les fuites des sujets.
    Les surveillants ont aussi respecté la consigne du directoire des syndicats de l’éducation signataires du 15 octobre 2016 qui était de rester tout simplement derrière la police de surveillance afin d’éviter les fraudes.
    Quand c’est bon il faut le reconnaître, on a senti une véritable amélioration en matière d’organisation et de sécurisation des épreuves du DEF cette année.
    Le dispositif mis en place a fonctionné et c’est à l’actif principalement du département, du CNCE mais aussi des enseignants qui ont parfaitement joué leur partition en la matière car sans eux aucun examen ne peut avoir du crédit dans ce pays.
    Un bon signal pour les autres examens à venir. Si chacun joue pleinement son rôle dans ce pays, on va s’en sortir.
    © 2022 L’Alternance

    Gefällt mir

  2. Les résultats du diplôme d’Études Fondamentale (DEF) ont été publiés le vendredi 29 juillet par le ministère de l’Éducation nationale. Le taux d’admission est de près de 48 % soit une chute de 20,81 % par rapport à la session précédente. (studio Tamani 29.07.2022, Audio)
    Die Ergebnisse der Abschlussprüfungen zum Diplom d’Études Fondamentales (DEF) wurden am Freitag, dem 29. Juli, vom Bildungsministerium bekannt gegeben.
    Bestanden haben rund 48% der Schülerinnen und Schüler, was einem Rückgang von 20,81% im Vergleich zum Vorjahr entspricht.

    Pour voir les résultats => https://koulouba.com/malijet/resultats-du-def-diplome-detudes-fondamentales-2022-au-mali

    Gefällt mir

Kommentar verfassen

Trage deine Daten unten ein oder klicke ein Icon um dich einzuloggen:

WordPress.com-Logo

Du kommentierst mit Deinem WordPress.com-Konto. Abmelden /  Ändern )

Twitter-Bild

Du kommentierst mit Deinem Twitter-Konto. Abmelden /  Ändern )

Facebook-Foto

Du kommentierst mit Deinem Facebook-Konto. Abmelden /  Ändern )

Verbinde mit %s