AFRIKACUP DER NATIONEN IST FÜR MALI VORBEI – Les espoirs des Aigles du Mali à la CAN 2021 dissipés

Der Afrika-Cup der Nationen 2021 konnte wegen Corona nicht in 2021 stattfinden, wurde verschoben nach 2022 und wird deswegen häufig noch bezeichnet wie gehabt.

2. Afrika-Cup der Nationen 2021: Mali scheidet gegen Äquatorialguinea im Elfmeterschießen aus!
footmercato.net – 26 Jan 2022
Mali traf am Mittwochabend im Limbe Stadion im letzten Achtelfinalspiel des Afrika-Cups 2021 auf Äquatorialguinea, wodurch der nächste Gegner des Senegals im Viertelfinale ermittelt wurde.
1. Afrika-Cup der Nationen 2022: Mali, ein Außenseiter unter den Favoriten
LeMondeAfrique/mali-web.org – 26.01.2022 um 09:42 Uhr
Von Alexis Billebault
Die malischen Adler, die im Achtelfinale am Mittwoch, den 26. Januar, gegen Äquatorialguinea antreten, sind seit neun Spielen ungeschlagen.
DEUTSCH WEITER (IN VON MIR ETWAS VERBESSERTER DEEPL-ÜBERSETZUNG) UNTER DEN FRZ. ORIGINALEN

=> Calendrier et résultats de la CAN 2022

2. Coupe d’Afrique des Nations 2021 : le Mali éliminé par la Guinée équatoriale aux tirs au but !
footmercato.net – 26 Jan 2022
Le Mali affrontait la Guinée équatoriale au Limbe Stadium ce mercredi soir pour le dernier huitième de finale de cette Coupe d’Afrique des Nations 2021, qui donnera le prochain adversaire du Sénégal en quarts.

Foto (c) CHARLY TRIBALLEAU/AFP: Le défenseur malien Massadio Haïdara (à droite) salue les tribunes après avoir marqué le premier but de son équipe lors du match du groupe F de la CAN entre le Mali et la Mauritanie au stade Japoma à Douala, le 20 janvier 2022.- Der malische Verteidiger Massadio Haïdara (rechts) winkt dem Publikum zu, nachdem er am 20. Januar 2022 im Spiel der Gruppe F des Afrika-Cups zwischen Mali und Mauretanien im Japoma-Stadion in Douala das erste Tor für seine Mannschaft erzielt hat.

Les Aigles de Mohamed Magassouba souhaitaient confirmer leur bonne phase de poules, avec une première place du groupe F à la clé. Pour ce faire, le sélectionneur malien alignait son milieu type Haidara-Camara-Bissouma, soit l’un des meilleurs entrejeux sur le papier de la compétition. Le Nzalang Nacional de Dani Guindos sortait d’une poule compliquée (2e du groupe E devant l’Algérie et derrière la Côte d’Ivoire) et voulait continuer à créer la surprise pour prolonger son aventure camerounaise.
(…)
Deux équipes déterminées à marquer, mais également à bien défendre : cela donne un match nul et vierge après le temps réglementaire, obligeant les deux nations à se départager au minimum sur des prolongations.
Les deux périodes de 15 minutes ne leur permettaient pas non plus de démarquer la marque, aucune ne dominant réellement la prolongation. Le Mali connaissait même un coup dur à la 109e minute avec la sortie sur civière du Rémois Moussa Doumbia. Après 120 minutes jouées, Maliens et Équatoguinéens devaient passer par la terrible épreuve des tirs au but. Après une séance de penalties hitchcockesque et deux gardiens de but héroïques, c’est le portier d’Alavés Jesus Owono qui donnait la victoire à la Guinée équatoriale (6 t.a.b. à 5), qui jouera le Sénégal le 30 janvier prochain.
© 2022 footmercato.net

1. CAN 2022 : le Mali, un outsider parmi les favoris
LeMondeAfrique/mali-web.org – 26.01.2022 à 09:42
Par Alexis Billebault
Les Aigles maliens, qui affrontent la Guinée équatoriale en huitièmes de finale mercredi 26 janvier, sont invaincus depuis neuf matchs.
Sans un penalty concédé dans les dernières secondes du temps additionnel face à la Gambie (1-1) le 16 janvier, les Aigles du Mali auraient bouclé le premier tour de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) avec trois victoires.
Mais ce léger accroc n’a pas atténué l’excellente impression qu’ils ont laissée depuis leur arrivée au Cameroun où se déroule le tournoi continental. Vainqueur de la Tunisie (1-0) pour leur premier match, ils ont également dominé la Mauritanie (2-0) et terminé en tête de leur groupe, un classement qui les conduit à affronter la Guinée équatoriale en huitièmes de finale, mercredi 26 janvier.
Didier Gomes Da Rosa, le sélectionneur français de la Mauritanie, affirme avoir été impressionné par la performance des Aigles face à son équipe. « Non seulement le Mali est le favori de ce match [face à la Guinée], mais il fait partie, selon moi, des pays capables de gagner cette CAN. C’était un outsider, il faut aujourd’hui le voir comme un des favoris, assure-t-il. Leur équipe est très complète et dégage beaucoup de puissance et de solidarité. »
Les Aigles du Mali n’ont en effet plus perdu depuis le 15 juin 2021 et une défaite en Tunisie (0-1) en match amical. Lors du second tour des qualifications pour la Coupe du monde 2022, ils ont récolté seize points sur dix-huit possibles face à l’Ouganda, au Kenya et au Rwanda, sans pouvoir jouer la moindre rencontre à Bamako, le stade du 26-mars n’ayant pas été homologué par la Confédération africaine de football (CAF).
« Ecrire une page de notre histoire »
« Ce qui me rend très fier, c’est que mon équipe, lors de ces six matchs, n’a pas encaissé un but et en a marqué onze. Et à l’occasion de ce premier tour de la CAN, nous avons confirmé ce parcours. Mais nous abordons ce rendez-vous face à la Guinée équatoriale avec humilité, en respectant un adversaire qui a battu l’Algérie (1-0) au premier tour », souligne le sélectionneur Mohamed Magassouba, nommé en septembre 2017.
[Lire aussi CAN 2022 : « L’erreur est humaine, sauf en Afrique » ]
En douze participations à la Coupe d’Afrique des nations, le Mali s’est rapproché du titre à plusieurs reprises, comme en 1972 au Cameroun, où il s’est hissé en finale face au Congo (2-3), puis en 2012 et en 2013, en terminant à la troisième place. Mais les Aigles ne sont jamais parvenus à inscrire leur nom au palmarès de la compétition, malgré un effectif qui a longtemps compté des joueurs de classe internationale, comme Seydou Keïta (ex-FC Barcelone), Frédéric Kanouté (ex-FC Séville) ou Mahamadou Diarra (ex-Lyon, Real Madrid).
« Actuellement, nous n’avons pas de telle star dans notre équipe. Mais regardez qui compose la sélection : des garçons qui jouent dans les meilleurs championnats européens, comme Traoré à Rennes, Haïdara au RB Leipzig ou Bissouma à Brighton. Je travaille avec une ossature depuis plusieurs années et cette stabilité est payante », poursuit Mohamed Magassouba, lequel a également convoqué quatre joueurs évoluant en Afrique, dont le gardien Ibrahim Mounkoro (TP Mazembe, RDC).
« Une adhésion massive du peuple »
Les performances des Aigles au Cameroun ont un retentissement particulier au Mali, dans un contexte marqué par l’instabilité politique et le terrorisme. Les supporteurs de la sélection nationale, traditionnellement très attachés à leur équipe, suivent cette CAN avec grand intérêt, autant par passion pour le football que pour échapper aux dures réalités du quotidien.
« Je vis au Mali et je peux donc vous affirmer qu’il y a une adhésion massive du peuple aux performances de l’équipe, car elles apportent de la joie, de la légèreté à des gens qui en ont besoin », ajoute le sélectionneur.
Sa sélection, si elle élimine les Nzalang Nacional de Guinée équatoriale, affrontera le Sénégal en quart de finale. « Nous pouvons écrire une page de notre histoire lors de cette CAN », conclut le technicien, non sans évoquer le double rendez-vous avec la Tunisie, en mars, « et qui pourrait permettre aux Aigles de se qualifier pour sa première Coupe du monde ». 2022 sera peut-être l’année du football malien.
© 2022 lemonde.fr/afrique

2. Afrika-Cup der Nationen 2021: Mali scheidet gegen Äquatorialguinea im Elfmeterschießen aus!
footmercato.net – 26 Jan 2022
Mali traf am Mittwochabend im Limbe Stadion im letzten Achtelfinalspiel des Afrika-Cups 2021 auf Äquatorialguinea, wodurch der nächste Gegner des Senegals im Viertelfinale ermittelt wurde.
Die Adler von Mohamed Magassouba wollten ihre gute Vorrunde mit dem ersten Platz in der Gruppe F bestätigen. Um dies zu erreichen, stellte der malische Trainer sein typisches Mittelfeld Haidara-Camara-Bissouma auf, das auf dem Papier eines der besten Mittelfelder des Turniers ist. Dani Guindos‘ Nzalang Nacional (die äquatorialguineische Mannschaft)kam aus einer schwierigen Gruppe (2. der Gruppe E vor Algerien und hinter der Elfenbeinküste) und wollte weiterhin für Überraschungen sorgen, um sein Abenteuer in Kamerun zu verlängern.
(…)
Zwei Mannschaften, die entschlossen waren, zu punkten, aber auch gut zu verteidigen: Dies führte zu einem torlosen Unentschieden nach der regulären Spielzeit, wodurch die beiden Nationen zu einer Verlängerung gezwungen waren.
Auch in den beiden 15-minütigen Spielzeiten konnten sich beide Teams nicht entscheidend hervortun, da keine der beiden Mannschaften die Verlängerung wirklich dominierte. Mali musste in der 109. Minute sogar einen herben Rückschlag hinnehmen, als Moussa Doumbia auf der Trage aus dem Stadion getragen werden musste. Nach 120 Minuten mussten Mali und Äquatorialguinea ins schreckliche Elfmeterschießen. Nach einem Hitchcock-Elfmeterschießen und mit zwei heldenhaften Torhütern war es der Alavés-Torhüter Jesus Owono, der den Sieg für Äquatorialguinea sicherte (6:5), das am 30. Januar gegen Senegal spielen wird.
© 2022 footmercato.net

1. Afrika-Cup der Nationen 2022: Mali, ein Außenseiter unter den Favoriten
LeMondeAfrique/mali-web.org – 26.01.2022 um 09:42 Uhr
Von Alexis Billebault
Die malischen Adler, die im Achtelfinale am Mittwoch, den 26. Januar, gegen Äquatorialguinea antreten, sind seit neun Spielen ungeschlagen.
Ohne einen Elfmeter, der in den letzten Sekunden der Nachspielzeit gegen Gambia (1:1) am 16. Januar vergeben wurde, hätten die Adler von Mali die erste Runde des Afrika-Cups mit drei Siegen abgeschlossen.
Doch dieser kleine Rückschlag hat den hervorragenden Eindruck, den sie seit ihrer Ankunft in Kamerun, wo das Kontinentalturnier stattfindet, hinterlassen haben, nicht geschmälert. In ihrem ersten Spiel besiegten sie Tunesien mit 1:0. Sie besiegten auch Mauretanien mit 2:0 und wurden Gruppenerster.
Didier Gomes Da Rosa, der französische Trainer von Mauretanien, bekräftigt, dass er von der Leistung der Adler gegen sein Team beeindruckt war. „Mali ist nicht nur der Favorit in diesem Spiel [gegen Guinea], sondern gehört meiner Meinung nach auch zu den Ländern, die diesen Afrika-Cup gewinnen können. Es war ein Außenseiter, heute muss man es als einen der Favoriten sehen“, versichert er. Ihre Mannschaft ist sehr komplett und strahlt viel Kraft und Solidarität aus“.
Die Adler von Mali haben seit dem 15. Juni 2021, als sie in einem Freundschaftsspiel in Tunesien (0:1) verloren, keine Niederlage mehr kassiert. In der zweiten Runde der Qualifikation für die Fußballweltmeisterschaft 2022 holten sie 16 von 18 möglichen Punkten gegen Uganda, Kenia und Ruanda, konnten aber kein einziges Spiel in Bamako austragen, da das Stadion des 26. März vom Afrikanischen Fußballverband (CAF) nicht zertifiziert worden war.
„Eine Seite unserer Geschichte schreiben“
„Was mich sehr stolz macht, ist, dass meine Mannschaft in diesen sechs Spielen kein Gegentor kassiert und elf Tore erzielt hat. Und in der ersten Runde des Afrika-Cups haben wir diesen Kurs bestätigt. Aber wir gehen das Spiel gegen Äquatorialguinea mit Demut an und respektieren einen Gegner, der in der ersten Runde Algerien (1:0) besiegt hat“, betonte der im September 2017 ernannte Trainer Mohamed Magassouba.
In seinen zwölf Jahren der Teilnahme am Afrika-Cup der Nationen kam Mali dem Titel mehrmals nahe, so 1972 in Kamerun, als es im Finale gegen den Kongo (2:3) stand, sowie 2012 und 2013, als es jeweils den dritten Platz belegte. Den Adlern gelang es jedoch nie, ihren Namen in die Gewinnerliste des Wettbewerbs einzutragen, obwohl der Kader lange Zeit mit Weltklassespielern wie Seydou Keïta (ehemals FC Barcelona), Frédéric Kanouté (ehemals FC Sevilla) oder Mahamadou Diarra (ehemals Lyon, Real Madrid) besetzt war.
„Aktuell haben wir keinen solchen Star in unserem Team. Aber schauen Sie sich doch mal die Auswahl an: Jungs, die in den besten europäischen Ligen spielen, wie Traoré in Rennes, Haïdara beim RB Leipzig oder Bissouma in Brighton. Ich arbeite seit mehreren Jahren mit einem bestimmten Stamm und diese Stabilität zahlt sich aus“, so Mohamed Magassouba, der auch vier in Afrika spielende Spieler, darunter den Torwart Ibrahim Mounkoro (TP Mazembe, DRKongo), in sein Aufgebot berufen hat.
„Eine massive Akzeptanz beim Volk“
Die Auftritte der Adler in Kamerun haben in Mali, das von politischer Instabilität und Terrorismus geprägt ist, eine besondere Bedeutung. Die Fans der Nationalmannschaft, die traditionell sehr eng mit ihrem Team verbunden sind, verfolgen dieses Turnier mit großem Interesse, sowohl aus Leidenschaft für den Fußball als auch um den harten Realitäten des Alltags zu entfliehen.
„Ich lebe in Mali und kann Ihnen daher sagen, dass es eine massive Akzeptanz des Volkes hinsichtlich der Leistungen der Mannschaft gibt, denn sie bringen Freude und Leichtigkeit zu den Menschen, die sie brauchen“, fügt der Trainer hinzu.
Seine Auswahl wird, wenn sie die Nzalang Nacional aus Äquatorialguinea ausschaltet, im Viertelfinale auf den Senegal treffen. „Wir können bei dieser Afrikameisterschaft eine Seite unserer Geschichte schreiben“, schloss der Trainer, nicht ohne auf das Doppelspiel gegen Tunesien im März hinzuweisen, „das den Adlern die Möglichkeit geben könnte, sich für ihre erste Weltmeisterschaft zu qualifizieren“. 2022 wird vielleicht das Jahr des malischen Fußballs.
© 2022 lemonde.fr/afrique

2 Gedanken zu „AFRIKACUP DER NATIONEN IST FÜR MALI VORBEI – Les espoirs des Aigles du Mali à la CAN 2021 dissipés

  1. Ein bisschen Trost für die Adler? Portrait.
    CAN – Mali : Ibrahima Koné, l’arme des Aigles
    jeune afrique – 26 janvier 2022 à 11:45
    Par Alexis Billebault
    Méconnu il y a encore quelques mois, l’attaquant malien a décroché la deuxième place du classement des buteurs de la Coupe d’Afrique des nations. Face à la Guinée équatoriale en 8e de finale, il sera un des principaux atouts de sa sélection.

    Foto (c) Shutterstock/SIPA: Ibrahima Kone après avoir marqué son penalty contre la Tunisie, à Limbe, le 12 janvier.
    C’est vrai, Ibrahima Koné, 22 ans, a marqué tous ses buts sur penalty lors de cette 33e édition de la Coupe d’Afrique des nations (CAN). Face à la Tunisie (1-0), à la Gambie (1-1) et à la Mauritanie (2-0), l’attaquant malien de Sarpsborg 08 (Norvège) a probablement entendu que cela relativise sa performance, que transformer un penalty n’a pas tout à fait la même saveur.
    « On peut dire ce que l’on veut, un penalty n’est pas un exercice aussi simple que cela, et Koné n’a jamais tremblé, apprécie Mohamed Magassouba, le sélectionneur malien. C’est aussi la vraie marque d’un buteur, capable de répondre présent au bon moment alors qu’il a pu être d’une grande discrétion pendant le match. »
    Avec son mètre quatre-vingt-dix, l’attaquant ne passe pas inaperçu, même quand il tente de se faire oublier. « C’est un point d’appui qui pèse beaucoup sur la défense, même quand il n’a pas le ballon. Koné représente le type de joueur qu’un défenseur n’aime pas affronter », juge Didier Gomes Da Rosa, l’entraîneur français de la Mauritanie. Ses trois buts depuis le début de la CAN le placent à égalité avec le Camerounais Karl Toko Ekambi, et à trois unités de Vincent Aboubakar, un autre Camerounais. « Je ne serais pas étonné qu’il en marque d’autres », ajoute Da Rosa, qui a fait du Mali un de ses favoris pour le titre.
    – Retour fracassant en sélection –
    Jusqu’ici, le nom de Koné était surtout familier aux suiveurs du football africain, à la faveur de sa réussite avec son club norvégien. Avec onze buts lors de la saison 2021, le Malien, auteur notamment d’un quadruplé en septembre lors d’un match contre Sandefjord (5-0), s’est construit une petite réputation au-delà de la Norvège, et ce, malgré la faible médiatisation du championnat local.
    Début septembre, Magassoubva l’a donc convoqué lors des deux matchs qualificatifs pour la Coupe du monde 2022. « J’avais déjà été appelé en 2017, mais avec la sélection locale, pour des matchs comptant pour les éliminatoires du Championnat d’Afrique des nations », se souvient le joueur.
    Un mois plus tard, Ibrahima Koné faisait voler en éclats la défense du Kenya en marquant quatre buts lors des deux confrontations entre les deux équipes (5-0, 1-0). Depuis, le Mali s’est qualifié pour le dernier tour des éliminatoires de la Coupe du monde, au cours duquel il affrontera, en mars, la Tunisie. « Ce serait magnifique que mes buts permettent à la sélection d’aller au Qatar. »
    – Une seule saison en Ligue 1 malienne –
    C’est en 2018, tout juste âgé de 18 ans, que l’attaquant des Aigles a quitté son pays pour rejoindre le club norvégien d’Haugesund, lequel l’a ensuite prêté quelques mois à l’Adana Demirspor, en Turquie. Deux expériences guère convaincantes pour l’attaquant, libéré par son transfert à Sarpsborg. « Il est arrivé dans une équipe où il a bénéficié de la confiance de l’entraîneur. Ses premières années en Norvège ont été difficiles : imaginez le choc quand vous arrivez du Mali dans le Nord de l’Europe », raconte Magassouba.
    Avant de rejoindre la Scandinavie, Koné n’avait évolué qu’une saison en Ligue 1 malienne, au Club olympique de Bamako, un des meilleurs du pays. Ses parents, qui croyaient que leur fils se consacrait essentiellement à ses études et ne jouait au football qu’avec ses amis, ont appris dans les journaux qu’il évoluait à un (très) bon niveau.
    « Comme c’est un gros club, mes parents ont entendu mon nom en lisant la presse ou en écoutant la radio. Cela a surpris mon père (décédé depuis, NDLR), qui avait pourtant joué en amateur. Ma mère m’a soutenu. Et ils m’ont conseillé de persévérer dans ce que j’aimais. » La sélection malienne leur en est reconnaissante…
    © 2022 jeuneafrique.com

    Gefällt mir

  2. So kann die Nationalmannschaft ihr WM-Qualifikationsspiel im März gegen Tunesien wenigstens zu Hause bestreiten!
    Mali : le stade du 26 mars rénové à 07 milliards FCFA
    maliweb – 5 Jan 2022
    Par Abdrahamane SISSOKO
    Après des mois de travaux, le président de la transition, le Colonel Assimi Goita, a procédé le mardi 04 à la réouverture du stade du 26 mars de Bamako. Le montant total de sa rénovation s’élève à 07 milliards FCFA (10,7 Millionen €).
    Le stade du 26 Mars ouvre de nouveau ses portes après des mois de fermeture pour raison de travaux. (…)
    « Le stade du 26 mars flambant neuf répond aux normes internationales », écrit le président de la transition, le Colonel Assimi Goita sur le compte Twitter de la présidence de la République. Il appelle à la sauvegarde « du joyau du patrimoine sportif malien ». Le ministre de la Jeunesse été des Sports, Mossa Ag Attaher, a, pour sa part, indiqué que les travaux de rénovation du stade ont été réalisés par une entreprise locale avec à sa tête un jeune malien. Une initiative qui entre dans le cadre de la promotion de l’entreprenariat jeune, a dit le ministre Mossa Ag Attaher.
    L’enceinte sportive avait été fortement dégradé ce qui a valu sa non homologation par la Fédération Internationale de Football Association (FIFA) non-conformité avec les règles de sécurité internationale. Ce qui fait que le Mali était obligé de jouer ses matchs à domicile hors du territoire national. (…)
    © 2022 maliweb.net
    …C’est désormais officiel, le Stade du 26 Mars de Bamako répond aux normes internationales et est finalement homologué par la CAF (Confédération africaine de football). La nouvelle a été rendue publique par le Ministre de la Jeunesse et des Sports du Mali ce vendredi 4 février 2022….
    Il a écrit: « …Cette décision de la CAF nous permettra d’accueillir le match aller des éliminatoires de la Coupe du Monde Qatar 2022 au Stade du 26 Mars à Bamako face à la Tunisie en Mars 2022. »
    © 2022 africafootunited.com

    Gefällt mir

Kommentar verfassen

Trage deine Daten unten ein oder klicke ein Icon um dich einzuloggen:

WordPress.com-Logo

Du kommentierst mit Deinem WordPress.com-Konto. Abmelden /  Ändern )

Twitter-Bild

Du kommentierst mit Deinem Twitter-Konto. Abmelden /  Ändern )

Facebook-Foto

Du kommentierst mit Deinem Facebook-Konto. Abmelden /  Ändern )

Verbinde mit %s