WERDEN AUCH IN MALI KINDER ZUM KÄMPFEN GEZWUNGEN? – La Minusma affirme l’enrôlement des enfants par les groupes armés au Nord du Mali

Vor 5 Jahren schon erklärte die damalige UNICEF-Vertreterin in Mali, Françoise Ackermans, in einem AFP-Interview in Dakar: „Heute haben wir die Gewissheit, dass Hunderte von Kindern von bewaffneten Gruppen eingezogen wurden.“ (s.u.#1)

1. UNO: Bewaffnete Gruppen in Nordmali setzen Kindersoldaten ein
Epoch Times mit AFP – 11. August 2017 8:07
Der Direktor der Menschenrechtsabteilung der UN-Mission für Mali (Minusma), Guillaume Ngefa, sagte am Donnerstag, es sei bewiesen, dass die bewaffneten Gruppen Kindersoldaten in ihren Rängen hätten.
2. Die Minusma bestätigt die Rekrutierung von Kindern durch die bewaffneten Gruppen im Norden Malis
Studio Tamani – 11.08.2017 13:17

DEUTSCHE ARTIKEL WEITER UNTER DEM FRZ. ORIGINAL

1. L’ONU dénonce la présence d’enfants soldats et de mineurs prisonniers au nord du Mali
Jeune Afrique avec AFP – 11 août 2017 à 09h43
Selon l’ONU, des enfants soldats sont présents dans les rangs de groupes armés s’affrontant dans le nord du Mali et des mineurs sont actuellement détenus par l’ex-rébellion à dominante touareg CMA dans son fief de Kidal.

Foto (c) studio Tamani: La ville de Kidal – In der Stadt Kidal

« Nous avons pu établir que les groupes armés utilisaient des mineurs dans leurs rangs. Ce qui est extrêmement grave », a indiqué dans un communiqué le directeur de la division des droits de l’homme de la Minusma, la mission de l’ONU au Mali, Guillaume Ngefa. « Sur les 33 personnes actuellement détenues par la CMA, la Coordination des mouvements de l’Azawad à Kidal, huit sont des enfants », a-t-il ajouté.
La CMA, la coordination des mouvements de l’Azawad quant à elle, avait annoncé fin juillet détenir des dizaines de prisonniers à Kidal (nord-est), une ville sous son contrôle, après avoir démantelé une base du Groupe d’autodéfense touareg Imghad et alliés (Gatia, progouvernemental), une des composantes de la Plateforme, dont plusieurs combattants avaient été tués. Il y a 5 ans déjà, l’ex-représentante de l’Unicef au Mali, Françoise Ackermans, dans un entretien accordé à l’AFP à Dakar, déclarait ceci: « Aujourd’hui, on a la certitude qu’il y a des centaines d’enfants qui sont enrôlés dans des groupes armés »
– Des exactions sommaires et autres violations de droits –
M. Ngefa a également détaillé des violations des droits de l’homme, perpétrées par les deux camps, et relevées lors de sept missions sur le terrain effectuées par la Minusma depuis un mois. « Il s’agit de cas d’exécutions sommaires, d’enlèvements et de tortures, de destruction de propriétés, ainsi que des vols », a déclaré le responsable de l’ONU, selon qui l’enquête se poursuit pour établir la véracité d’une trentaine d’autres allégations.
« Nous avons pu confirmer l’existence de deux fosses communes et de deux tombes individuelles », a-t-il expliqué, en précisant que le nombre de corps et les circonstances de leur mort n’avaient pas encore été établis. D’après lui, les victimes « ont droit à une réparation » et le commissariat aux droits de l’homme de l’ONU « accompagnera » les familles des victimes qui souhaitent porter plainte devant les instances compétentes.
– Reprise des combats –
Malgré un accord de paix signé en mai-juin 2015, les combats ont repris ces dernières semaines entre les groupes armés pro-gouvernementaux, réunis au sein de la « Plateforme », et les groupes de la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA).(…)
© 2017 jeuneafrique.com

2. La Minusma affirme l’enrôlement des enfants par les groupes armés au Nord du Mali
Studio Tamani – 11.08.2017 à 13:17
…Des responsables de la CMA confirment l’arrestation des enfants mineurs lors des combats qui les ont opposés au Groupe des Touaregs Imghads et alliés Gatia.
Le porte parole de la CMA, Ilad Ag Mahmoud, annonce que les enfants âgés de 8 à 16 ans capturés lors des derniers affrontements ont été remis à la Mission de l’ONU au Mali qui doit les remettre à l’Unicef. (…)
© 2017 studiotamani.org

Foto (c) Yacouba Cisse/AP: En janvier 2017 à proximité d’un camp à Gao, au Mali – In der Nähe eines Militärlagers in Gao, im Januar 2017

1. UNO: Bewaffnete Gruppen in Nordmali setzen Kindersoldaten ein
Epoch Times mit AFP – 11. August 2017 8:07
Im Norden Malis setzen bewaffnete Gruppen nach UN-Angaben auch Kindersoldaten ein.
Der Direktor der Menschenrechtsabteilung der UN-Mission für Mali (Minusma), Guillaume Ngefa, sagte am Donnerstag, es sei bewiesen, dass die bewaffneten Gruppen Kindersoldaten in ihren Rängen hätten. Außerdem seien nach neuen Erkenntnissen unter den 33 Gefangenen des Ex-Rebellenbündnisses CMA in der nordmalischen Stadt Kidal acht Kinder.
Zwar wurde 2015 in dem Land eine Waffenruhe geschlossen (das Abkommen für Frieden und Versöhnung „von Algier“, Ed); besonders in den vergangenen Wochen nahmen im Norden die Kämpfe zwischen CMA-Anhängern und regierungsnahen Gruppen allerdings zu. Laut Ngefa wurden bei sieben Einsätzen der UN-Mission Minusma innerhalb eines Monats auf beiden Seiten Menschenrechtsverletzungen wie Folter, Hinrichtungen und Entführungen festgestellt.
Die Vereinten Nationen erklärten weiter, im Norden Malis zwei Massengräbern und zwei Einzelgräber gefunden zu haben. Der UNO war noch nicht bekannt, wie viele Leichen dort begraben sind und was die Todesursachen waren.(…)
© 2017 Epochtimes.de

2. Die Minusma bestätigt die Rekrutierung von Kindern durch die bewaffneten Gruppen im Norden Malis
Studio Tamani – 11.08.2017 13:17
… Verantwortliche der CMA bestätigen die Verhaftung von Minderjährigen in den Kämpfen mit der Gruppe der Imghad-Tuareg und Verbündeten (Gatia).
Der CMA-Sprecher Ilad Ag Mahmoud gibt bekannt, dass Kinder zwischen 8 und 16 Jahren, die während der jüngsten Kämpfe gefangen wurden, der UN-Mission in Mali überstellt wurden, die sie der Unicef übergeben soll. (…)
© 2017 studiotamani.org

Advertisements

3 Gedanken zu “WERDEN AUCH IN MALI KINDER ZUM KÄMPFEN GEZWUNGEN? – La Minusma affirme l’enrôlement des enfants par les groupes armés au Nord du Mali

  1. Jetzt auch bei TV5monde erschienen:
    Mali: neuf enfants soldats remis à l’ONU
    AFP – 12.08.2017 à 00:00
    Neuf enfants soldats ont été remis vendredi aux Casques bleus présents à Kidal, dans le nord du Mali, a annoncé le porte-parole de l’ONU à New York, Stéphane Dujarric.
    „Bonne nouvelle de nos collègues de la mission de paix au Mali (…)“, a déclaré le porte-parole lors de son point-presse quotidien.
    „La mission organise leur transport pour Gao et leur prise en charge par des responsables de la protection de l’enfance, avant de pouvoir les remettre à leur famille“, a-t-il ajouté, sans donner de précision sur l’âge des enfants.
    Ces enfants soldats „sont âgés de 15 à 17 ans“ et „certains (d’entre eux présentent des signes de traumatisme“, a affirmé vendredi à l’AFP une source à la Mission de l’Onu au Mali (Minusma) dans le nord du Mali.
    L’Association malienne de défense de droits de l’homme (AMDH) a réclamé „une enquête approfondie“ pour „identifier les groupes armés qui utilisent des enfants soldats“ et ensuite à des „poursuites“ contre les fautifs. (…)
    © 2017 AFP

    Gefällt mir

  2. Präzisierung: Der UN-Direktor der Abteilung für Menschenrechte in Mali, Guillaume Ngéfa, hat nach einer Untersuchung vor Ort bestätigt, dass alle bewaffneten Gruppen Minderjährige benutzen, und zwar nicht nur zum Kochen oder Wasserholen, sondern nach rigorosem Training auch bei Kämpfen, z.T. in vorderster Reihe. Wie viele es sind, könne man nicht sagen, da die Kinder bei Untersuchungen versteckt werden…
    Mali: des enfants soldats dans tous les groupes armés du Nord
    RFI – 12.08.2017
    … pour Guillaume Ngéfa, directeur de la division des droits de l’homme de la Minusma, tous les groupes armés du Nord utilisent dans leurs rangs des mineurs. Il a mené une enquête de terrain qui révèle que, dans les groupes armés, ces enfants ne sont pas commis à des tâches comme faire la cuisine ou transporter de l’eau, mais faire la guerre. Ils subissent un entraînement militaire rigoureux et souvent ils sont même en tête de convoi lors des affrontements.
    Combien sont-ils exactement ? Difficile de le dire, explique l’expert onusien. D’après nos informations, lorsque les enquêteurs débarquent par surprise sur le terrain, les groupes armés cachent les enfants soldats qui sont dans leurs rangs. …En lire plus sur RFI

    Gefällt mir

Kommentar verfassen

Trage deine Daten unten ein oder klicke ein Icon um dich einzuloggen:

WordPress.com-Logo

Du kommentierst mit Deinem WordPress.com-Konto. Abmelden / Ändern )

Twitter-Bild

Du kommentierst mit Deinem Twitter-Konto. Abmelden / Ändern )

Facebook-Foto

Du kommentierst mit Deinem Facebook-Konto. Abmelden / Ändern )

Google+ Foto

Du kommentierst mit Deinem Google+-Konto. Abmelden / Ändern )

Verbinde mit %s