BIOLANDWIRTSCHAFT WIRD IN MALI GELEHRT – IPR/IFRA: L’agriculture éco-biologique fait tache d’huile

1a. IPR/IFRA: Öko-biologischer Anbau breitet sich aus
Afribone – 03.01.2017
logo de l'IPR/IFRADas Landwirtschaftlich-polytechnische Institut/Institut für Ausbildung und angewandte Forschung (IPR/IFRA) von Katibougou (Stadtteil von Koulikoro, 60 km von Bamako, Ed) führte am 31. Dezember 2016 einen Tag der offenen Tür durch, der dem Besuch seiner ökologisch und biologisch bebauten Parzellen in dem Projekt „Institutionalisierung von ökologischem und biologischem Landbau (AEB)“ gewidmet war. Gemüseanbau ist das Herzstück dieses Systems.
DEUTSCH (VON MIR VERBESSERTE GOOGLE-ÜBERSETZUNG) WEITER UNTER DEM FRZ. ORIGINAL

1a. IPR/IFRA : L’agriculture éco-biologique fait tache d’huile
L’Indicateur du Renouveau – 03.01.2017
Par Ousmane Daou
L’Institut polytechnique rural/ Institut de formation et de Recherche Appliquée (IPR/IFRA) de Katibougou (quartier de Koulikoro, à 60 kms de Bamako, ndlr) a organisé le 31 décembre 2016 une journée porte ouverte consacrée à la visite des parcelles agro écologique et biologique de Koulikoro dans le cadre du projet „Institutionnalisation de l’agriculture écologique et biologique (AEB)“. Le maraîchage est au cœur de ce système. La visite … faisait suite à deux jours d’atelier et une conférence de presse organisée à Bamako au siège de l’AOPP par les acteurs dans le cadre de la relance des activités du projet, initiative des chefs de l’Etat africains qui ont pris en 2011 une résolution en faveur de l’agriculture biologique écologique. Elle vise à institutionnaliser les principes de cette forme d’agriculture dans les politiques et programmes de développement agricole des pays d’ici 2025.
Les acteurs du projet accompagnés d’une forte délégation de la presse venue de Bamako et de la ville de Koulikoro ont visité les champs et centre de démonstration de maraîchage agro-éco-biologique. Il s’agit entre autres des parcelles de production de plantes médicinales à IPR, des parcelles maraîchères biologiques des femmes Benkadi de Kolèbougou et celles du système de muret à Kayo. Cette visite était placée sous la conduite de Binogo Ouologuem, représentant le gouverneur de la région de Koulikoro, avec à ses côtés le représentant du directeur national de l’agriculture et des acteurs de l’IPR et de l’AOPP.La délégation a constaté les efforts inlassables des maraîchers qui pratiquent singulièrement l’agriculture écologique et biologique avec l’utilisation exclusive de l’engrais organique contrairement à l’agriculture conventionnelle qui utilise l’engrais chimique minéral pour la nutrition des végétaux.Les visiteurs ont été impressionnés par les techniques innovantes notamment l’ingéniosité de la technique des murets qui consiste à construire avec des briques des planches pour y effectuer le maraîchage.
A Kayo, Amadou Z. Koné a révélé cette technique au grand public. Elle lui permet de produire à suffisance des produits bio destinés aux restaurants de la place. On y trouve de la pomme de terre, de la tomate, des carottes la papaye, etc. A côté, il dispose d’un parc à bétail qui ravitaille le potager en fumier organique ainsi qu’un système d’irrigation bien structurée.A Kolèbougou, la délégation a visité le périmètre maraîcher biologique des femmes. A l’IPR de Katibougou, chargé de la vulgarisation de l’initiative, elle a visité des champs d’expérimentation exclusivement biologiques n’utilisant que des fumiers organiques et des techniques invasives d’insectes applicables en maraîchage sans utiliser des pesticides. Ici, on est engagé en faveur d’une agriculture durable respectable de l’environnement.
A l’issue de cette visite, le directeur des études de l’IPR/Ifra a animé un point-presse.Le directeur des études, Dr. Lassine Soumano, a fait un bref historique de l’IPR/Ifra. L’Institut a fêté son centenaire il y a une dizaine d’années. (? création en 1965 selon http://www.ipr-ifra.edu.ml/, ndlr) Il est toujours engagé dans la formation des élites du développement rural.
Dans ce projet de vulgarisation de l’AEB, il est confié à cette structure l’information et la communication de par sa position stratégique de formation de la masse critique vouée dans les différents domaines de l’agriculture.
Le représentant du DNA, Amadou Cheick Traoré, a réitéré l’engagement de son département à accompagner cette initiative salutaire qui va contribuer à booster la production et la productivité du secteur de maraîchage contributif dans le combat pour l’autosuffisance alimentaire et salué la mobilisation des médias. Il a invité à la capitalisation des acquis de l’AEB au compte de la DNA afin d’intéresser un maximum de cibles à adopter cette méthodologie efficace de production avec moins de frais dans le but d’assurer l’autosuffisance alimentaire.
Binogo Ouologuem, représentant du gouvernement, a apprécié l’introduction de l’AEB axée sur le maraîchage qui fournit un complément d’aliments nécessaires à la nutrition. Il a invité à la vulgarisation et l’appropriation par un ensemble les différentes techniques observées sur le terrain, notamment dans les zones touchées par les catastrophes naturelles du pays.
© 2017 L’Indicateur du Renouveau

1b. Agriculture Ecologique et biologique : Les organisations paysannes déplorent le manque de volonté politique des autorités
Bamako (Le Républicain) – 11 Janvier 2017
Par Fakara Faïnké
L’Association des organisations paysannes(AOPP) a organisé une visite de terrain à l’IPR/IFRA de Katibougou à l’intention des hommes de médias afin de s’enquérir des biens fondés de l’agriculture biologique et Ecologique et les dangers qu’encours les consommateurs des produits issus de l’utilisation des engrais chimiques.
Lors de cette visite de terrain, le 30 décembre 2016 à Koulikoro, le coordinateur de l’AOPP, M. Sékou Tangara a indiqué que des études ont démontré que l’agriculture biologique présente 4 principes avantageux pour l’homme et son environnement : l’amélioration de la santé, le respect des écosystèmes, l’équité par rapport à l’environnement et aux opportunités de la vie, le principe de précaution où cette agriculture devrait être conduite de manière prudente et responsable afin de protéger la santé et le bien-être des générations actuelles et futures ainsi que l’environnement.
Pour une agriculture écologique et biologique, des chercheurs à l’IPR/IFRA de Katibougou sont déjà à pied d’œuvre .Ils ont initié des champs témoins d’agriculture Bio et Ecologique dans la Région de Koulikoro à Katibougou. Ici 29 femmes regroupées dans l’Association Djiguiya ont été installées. Les fumures utilisées sont à base de la fiente de volaille, la boue de vache, d’âne, la Drèche, l’Ecume (sous produit de la canne à sucre) et la Bagasse. Plusieurs parcelles ont été visitées par la délégation : à savoir la parcelle agro-écologique du muret à Kayo, les parcelles légumes Bio Benkadi de Mme Keita, les parcelles agro écologiques laboratoire biologique des Arthropodes et lutte intégrée de Katibougou, les parcelles agro écologiques, plantes médicinales de Katibougou et les parcelles d’innovation verte. Mariam Traoré, une des membres de l’association, a salué l’agriculture Bio. Selon elle, le 1er danger de l’utilisation de l’engrais chimique est qu’elle exige trop d’eau. Avec l’engrais chimique, il ya un grand risque de voir les plantes se dessécher en cas de rupture d’eau alors que avec la fumure organique, la plante résiste pendant longtemps. Aussi, elle a fait savoir que le rendement des produits issus de l’utilisation de l’engrais organique est plus élevé et les produits se conservent mieux et d’une façon durable. Selon le Pr Mamoudou Traoré, avec le système de muret on peut atteindre 33 tonnes de tomate à l’hectare ; 20T d’oignon à l’hectare. Le coordinateur de l’AOPP, M. Sékou Tangara a rappelé que ce projet qui a commencé en 2014 a eu des difficultés dans sa mise en œuvre. Il a déploré la volonté politique des autorités pour renverser la tendance bien que plus de 10% du budget ont été consacrés à l’agriculture. Il a relevé une faiblesse sinon une absence d’accès aux intrants et le manque d’accompagnement des autorités. Il a invité les autorités du pays à se tourner vers cette agriculture pour sauvegarder la santé de nos populations et le maintien de nos sols. Selon lui, l’agriculture Bio est source de création d’emplois pour les jeunes que les dirigeants peuvent s’appuyer.
© 2017 Le Républicain

1a. IPR/IFRA: Öko-biologischer Anbau breitet sich aus
Afribone – 03.01.2017
Von Ousmane Daou
Das Landwirtschaftlich-polytechnische Institut/Institut für Ausbildung und angewandte Forschung (IPR/IFRA) von Katibougou (Stadtteil von Koulikoro, 60 km von Bamako, Ed) führte am 31. Dezember 2016 einen Tag der offenen Tür durch, der dem Besuch seiner ökologisch und biologisch bebauten Parzellen in dem Projekt „Institutionalisierung von ökologischem und biologischem Landbau (AEB)“ gewidmet war. Gemüseanbau ist das Herzstück dieses Systems. Der Besuch … folgte auf einen zweitägigen Workshop und eine Pressekonferenz in Bamako. Das Projekt geht auf eine Initiative der afrikanischen Staatschefs zurück, die im Jahr 2011 eine Resolution zugunsten der ökologisch-biologischen Landwirtschaft verabschiedeten. Ziel ist es, die Prinzipien dieser Form der Landwirtschaft in der landwirtschaftlichen Entwicklungspolitik und den Programmen der Länder bis zum Jahr 2025 zu institutionalisieren.
Die Akteure des Projekts, von einer großen Pressedelegation aus Bamako und der Stadt Koulikoro begleitet, besichtigten die Felder und das Demonstrationszentrum der Öko-Bio-Gärtnerei. Am IPR gibt es unter anderem Parzellen für Heilpflanzen, die Bio-Gemüsegärten „Benkadi“ von Kolèbougou Frauen und das System der Mäuerchen in Kayo. Diesen Besuch leitete Binogo Ouologuem, Vertreter des Gouverneurs der Region Koulikoro … Die Delegation erkannte die unermüdlichen Anstrengungen der Gemüseanbauer, die unter ausschließlicher Verwendung von organischem Dünger biologischen Landbau betreiben im Gegensatz zum konventionellen Anbau, der chemischen Mineraldünger für die Pflanzenernährung verwendet.
Die Besucher zeigten sich von den innovativen Techniken beeindruckt, insbesondere von dem einfallsreichen System der Mäuerchen, das darin besteht, auf Laufplanken aus Ziegelsteinen Gemüse anzubauen.
In Kayo stellte Amadou Koné dieses System der breiten Öffentlichkeit vor. Es ermöglicht ihm genügend Bio-Produkte für die Restaurants des Ortes zu produzieren, darunter Kartoffeln, Tomaten, Karotten, Papaya, usw. Außerdem verfügt er über Vieh,das den Gemüsegarten mit organischem Mist versorgt, und ein gut strukturiertes Bewässerungssystem.
In Kolèbougou besuchte die Delegation den ersten Bio-Gemüsegarten der Frauen. Am IPR in Katibougou, das die Popularisierung der Initiative übernimmt, besuchte sie biologisch bearbeitete Versuchsfelder, wo ausschließlich organischer Dünger und Insekten-invasive Techniken zum Einsatz kommen, ohne Verwendung von Pestiziden. Hier betreibt man eine nachhaltige Landwirtschaft, der Umwelt verpflichtet.
In der Pressekonferenz stellte der Direktor des Ausbildungsinstituts, Dr. Lassine Soumano, eine kurze Geschichte des IPR/IFRA vor. Das Institut feierte sein hundertjähriges Bestehen vor etwa zehn Jahren. (? Gründung 1965 laut http://www.ipr-ifra.edu.ml/, Ed) Es ist führend in der Ausbildung der Elite der ländlichen Entwicklung.
In diesem Projekt der Popularisierung der öko-biologischen Landwirtschaft ist das IPR mit der Information und Kommunikation … in den verschiedenen Bereichen der Landwirtschaft betraut.
Der Vertreter des Landwirtschaftsministeriums, Cheick Amadou Traoré, bekräftigte das Engagement seiner Abteilung, diese heilsame Initiative zu begleiten, die Produktion und Produktivität des Gemüsesektors steigern hilft und zur Selbstversorgung mit Lebensmitteln beiträgt, und begrüßte die Mobilisierung der Medien. (…)
Binogo Ouologuem, Regierungsvertreter, schätzte die Einführung der öko-biologischen Landwirtschaft auf Gemüseanbau konzentriert, die der Ernährung eine Ergänzung an notwendigen Lebensmitteln zur Verfügung stellt. Er lud zur Popularisierung und zur Aneignung von all den verschiedenen Techniken auf dem Gebiet ein, vor allem in Gegenden des Landes, die von Naturkatastrophen betroffen sind.
© 2017 L’Indicateur du Renouveau

Advertisements

Kommentar verfassen

Trage deine Daten unten ein oder klicke ein Icon um dich einzuloggen:

WordPress.com-Logo

Du kommentierst mit Deinem WordPress.com-Konto. Abmelden / Ändern )

Twitter-Bild

Du kommentierst mit Deinem Twitter-Konto. Abmelden / Ändern )

Facebook-Foto

Du kommentierst mit Deinem Facebook-Konto. Abmelden / Ändern )

Google+ Foto

Du kommentierst mit Deinem Google+-Konto. Abmelden / Ändern )

Verbinde mit %s