DSCHIHADISTENANSCHLAG SETZT DEN FLUGHAFEN GAO LAHM – L’aéroport de Gao impraticable après un attentat jihadiste

Anschläge auf Flughäfen im Norden Malis
der standard – 30. November 2016, 17:16
Al-Kaida-nahe Gruppe bekannte sich zu Angriff Bamako – Extremisten haben im Norden Malis zwei Flughäfen mit einer Autobombe und Raketen angegriffen.

DEUTSCHER ARTIKEL WEITER UNTER DEM FRANZÖSISCHEN

Mali: l’aéroport de Gao impraticable après un attentat jihadiste
AFP – 02.12.2016 à 00:00
L’aéroport de Gao, principale ville du nord du Mali, est impraticable pour une durée indéterminée à la suite de l’attentat jihadiste qui l’a visé mardi soir, provoquant d'“importants dégâts“, a annoncé jeudi la Mission de l’ONU au Mali (Minusma).

afp-3011216degats-importants-a-laeroport-de-gao-vise-par-un-attentat-jihadiste-le-30-novembre-2016

Foto (c) AFP: Dégâts importants à l’aéroport de Gao visé par un attentat jihadiste, le 30 novembre 2016 au Mali
Schwere Schäden am Flughafen von Gao infolge eines dschihadistischen Selbstmordattentats, am 30.11.2016

Par ailleurs, des affrontements entre combattants proches de groupes armés signataires de l’accord de paix ont fait au moins deux morts jeudi au sud de Gao, près de la frontière avec le Niger, a appris l’AFP d’un élu et d’une source de sécurité étrangère dans la région.
„Ils se sont affrontés entre les localités de Tessit et d’Intillit. Il y a au moins deux morts“, a déclaré à l’AFP cet élu.
Les protagonistes était „des hommes armés non formellement identifiés. Mais ce qui est sûr, c’est qu’ils sont très proches de la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA, ex-rébellion) ou du Groupe d’autodéfense touareg Imghad et alliés (Gatia, pro-gouvernemental)“, selon la même source, évoquant un possible différend lié au trafic de drogue.
La source de sécurité étrangère a confirmé les affrontements, estimant que „les hommes armés sont probablement issus des mouvements qui sont dans le processus de paix“ et faisant état d’une dizaine de blessés, outre les tués.
Selon les premières informations recueillies mardi soir par l’AFP de sources au sein de la Minusma et de l’armée malienne, l’attentat suicide à la voiture piégée visant l’aéroport de Gao s’est soldé par la mort de son auteur.
Mais la Minusma a précisé jeudi dans un communiqué que deux véhicules au total avaient été impliqués dans l’attaque.
L’un de ces véhicules, „chargé d’explosifs“, a détruit les installations en préfabriqués qui „abritaient nos services d’aviation“, a indiqué la force de l’ONU.
„Les importants dégâts matériels (installations, débris sur la piste) rendent pour l’instant l’aéroport impraticable, il est temporairement fermé. Le nettoyage débutera une fois tout danger écarté“, selon le texte.
Le deuxième véhicule „a été abandonné sur place, il contenait 500 kg d’explosifs et de nombreux obus qui doivent être neutralisés aujourd’hui“ (jeudi), a précisé la Minusma.
L’attentat a été revendiqué dans un communiqué le soir même par le groupe du jihadiste algérien Mokhtar Belmokhtar, soulignant que l’aéroport de Gao est l’un des sites les plus importants pour les forces étrangères au Mali.
Belmokhtar, un des jihadistes les plus redoutés du Sahel, rallié à Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) depuis un an, donné pour mort à de multiples reprises, aurait péri dans une frappe aérienne française en Libye en novembre, avec le concours des services de renseignement américains, a affirmé lundi un responsable américain.
© 2016 AFP

Anschläge auf Flughäfen im Norden Malis
der standard – 30. November 2016, 17:16
Al-Kaida-nahe Gruppe bekannte sich zu Angriff Bamako – Extremisten haben im Norden Malis zwei Flughäfen mit einer Autobombe und Raketen angegriffen. Bei dem Anschlägen habe es keine Opfer gegeben, hieß es am Mittwoch in Sicherheitskreisen. Sie zeigten aber, dass die Wüsten-Jihadisten ihren Kampf intensivierten. In Gao wurden durch die Autobomben-Explosion am Dienstagabend Büros der UN-Friedenstruppe in der Nähe des Flughafens zerstört. Im Internet bekannte sich die Gruppe Al-Mourabitoun zu dem Anschlag. Sie ist mit der Al-Kaida im Maghreb verbündet. Gao gilt als am besten gesicherte Stadt im Norden Malis. Dort gibt es Kontrollposten der französischen Soldaten, der UN-Truppe und der Armee Malis. Nach Informationen aus Sicherheitskreisen passierten die Attentäter eine UN-Kontrollstelle mit Fahrzeugen, die ein UN-Abzeichen trugen. Im Rahmen der UN-Friedensmission MINUSMA sind auch Österreicher im Einsatz. Sie sind jedoch in der Hauptstadt Bamako und nicht in Gao stationiert. Bei einem zweiten Zwischenfall berichteten Einwohner von Timbuktu über einen Raketenangriff auf den Flugplatz der Stadt. Die Geschoße seien aber außerhalb des Geländes niedergegangen und sollen keine Schäden verursacht haben.
© 2016 derstandard.at

Advertisements

Kommentar verfassen

Trage deine Daten unten ein oder klicke ein Icon um dich einzuloggen:

WordPress.com-Logo

Du kommentierst mit Deinem WordPress.com-Konto. Abmelden / Ändern )

Twitter-Bild

Du kommentierst mit Deinem Twitter-Konto. Abmelden / Ändern )

Facebook-Foto

Du kommentierst mit Deinem Facebook-Konto. Abmelden / Ändern )

Google+ Foto

Du kommentierst mit Deinem Google+-Konto. Abmelden / Ändern )

Verbinde mit %s