WELTTAG DER FRIEDENSSOLDATEN DER UNO – Journée internationale des Casques bleus des Nations Unies

29. Mai: Internationaler Tag der UN-Friedenstruppen

Berlin (dpa) – In 16 UN-Friedenseinsätzen sind derzeit gut 106 600 Soldaten, Polizisten und Zivilisten im Einsatz. Sie überwachen Waffenruhen, helfen Flüchtlingen oder beobachten Wahlen. Am Internationalen Tag der UN-Friedenstruppen würdigen die Vereinten Nationen das Engagement der Blauhelme und gedenken der bislang 3348 Opfer bei Einsätzen. Das Datum erinnert an die Genehmigung der ersten UN-Friedensmission am 29. Mai 1948, bei dem der Waffenstillstand zwischen Israel und seinen Nachbarn bewacht wurde. Mittlerweile haben über eine Million Soldaten und zivile Mitarbeiter aus mehr als 120 Staaten an rund 70 Friedenssicherungen teilgenommen.
VIDEO: 155 Projekte, die die MINUSMA bisher in Mali realisiert hat
VIDEO: Honorer Les Casques Bleus – Die Blauhelme ehren
Der Film gibt eine Übersicht über die Intervention der Friedenstruppen der Vereinten Nationen in Mali, gängigerweise als „Blauhelme“ bezeichnet.
4. Konvoi der MINUSMA bei Sévaré angegriffen
MINUSMA (Kommunikee)- 29. Mai 2016
Heute Morgen geriet ein Konvoi MINUSMA 30 km westlich von Sevare auf der Strecke Tenenkou Sévaré in einen Hinterhalt.

DEUTSCHE BEITRÄGE WEITER UNTER DEM FRZ./ENGL. ORIGINAL UND DEM VIDEO

RSSG Mr. Annadif lors de son allocution

Foto (c) MINUSMA: RSSG Mr. Annadif lors de son allocution durant la journée internationale des casques bleus – MINUSMA-Chef Mahamat Annadif während seiner Ansprache zum Internationalen Tag der UN-Blauhelme in Bamako

1. Message du Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-Moon
Minusma – 29 mai 2016
La croissance massive que connaissent depuis quelques années les opérations de maintien de la paix des Nations Unies, tant par leurs effectifs que par leur complexité, témoigne de la confiance qu’elles inspirent dans le monde. Il y a 15 ans, le personnel militaire et policier des Nations Unies comptait moins de 40 000 membres. Aujourd’hui, plus de 105 000 agents en tenue originaires de 124 pays qui fournissent des contingents ou du personnel de police servent sous les couleurs du drapeau des Nations Unies, aux côtés de 18 000 membres du personnel civil recrutés sur les plans international et national et de Volontaires des Nations Unies. Ils incarnent les aspects les meilleurs de la solidarité mondiale et servent avec courage dans des environnements dangereux pour assurer la sécurité de certaines des populations les plus vulnérables.
Au cours de l’année écoulée, les « Casques bleus » déployés dans 16 opérations de maintien de la paix à travers le monde ont sauvé d’innombrables vies, ont fait progresser la cause de la paix et ont suscité l’espoir. Au Soudan du Sud, plus de 200 000 civils qui craignaient pour leur vie ont trouvé refuge dans les bases des Nations Unies. En République centrafricaine, les Casques bleus ont aidé à organiser des élections présidentielles et législatives d’importance historique qui ont permis à ce pays naguère en proie à de graves troubles de s’engager sur la voie de la paix et de la stabilité. Dans l’est de la République démocratique du Congo, ils ont combattu des groupes armés et ont réussi à convaincre les ex-combattants de déposer les armes. Au Mali, ils ont subi de graves pertes qui ne les ont toutefois pas empêchés d’accomplir leur mission. En Haïti, la Police et des experts civils des Nations Unies ont aidé à endiguer la violence des bandes criminelles. Alors que les craintes liées à l’Ebola se répandaient de par le monde, les Casques bleus en poste au Libéria ont assuré la sécurité des experts internationaux qui s’efforçaient d’enrayer la propagation du virus.
Dans de nombreux pays, le personnel de la lutte antimines des Nations Unies a remis en état des zones dangereuses jonchées de mines et de restes explosifs de guerre, y compris des armes à dispersion, et en a fait des terrains se prêtant à nouveau à la construction d’écoles et d’hôpitaux et à l’agriculture.
Si la taille, la complexité et le succès des opérations de maintien de la paix n’ont cessé d’augmenter, il en va malheureusement de même pour les risques qui y sont liés. À l’aube du nouveau millénaire, une trentaine de Casques bleus perdaient la vie chaque année; à l’heure actuelle, ce nombre a grimpé à 120 en moyenne.
L’année dernière, 129 d’entre eux ont péri dans l’exercice de leurs fonctions. Ils venaient de 50 pays différents et étaient issus des rangs de l’armée, de la police, des fonctionnaires internationaux, des Volontaires de l’ONU et du personnel recruté sur le plan national. Leurs parcours étaient d’une grande diversité mais tous avaient en commun leur héroïsme et la conviction que les opérations de maintien de la paix des Nations Unions constituent une force pour le bien à travers le monde et doivent le demeurer.
C’est pourquoi il est essentiel de mettre fin aux cas particulièrement préoccupants d’exploitation et d’atteintes sexuelles commises par les forces internationales déployées dans des régions en proie à des troubles. Je n’ai eu de cesse d’appeler à placer les victimes au cœur de notre action. Je m’efforce activement d’aborder ce grave problème chaque fois que j’en ai la possibilité tout en exhortant les États Membres, seuls habilités à sanctionner leurs soldats, à imposer des mesures sévères afin de faire pleinement justice aux populations touchées et de soulager la douleur qu’elles ressentent.
L’année dernière, j’ai chargé un groupe indépendant de haut niveau d’examiner les moyens de renforcer les opérations de maintien de la paix des Nations Unies pour mieux répondre aux problèmes actuels et à venir. Nous nous employons énergiquement à adapter ces opérations et à y apporter des améliorations bien précises pour qu’elles soient plus rapides, plus réactives et davantage amenées à rendre des comptes aux autorités et, surtout, aux populations des pays que nous sommes chargés de servir.
En cette Journée internationale des Casques bleus, nous rendons hommage à nos héros, plus d’un million d’hommes et de femmes qui ont servi sous les couleurs du drapeau des Nations Unies avec fierté, distinction et courage depuis le premier déploiement de personnel de maintien de la paix en 1948. Nous saluons avec gratitude la mémoire des plus de 3 400 Casques bleus qui depuis cette date ont trouvé la mort dans l’exercice de leurs fonctions.
Nous leur sommes à jamais reconnaissants. Nous nous engageons aujourd’hui à réaliser le plein potentiel des opérations de maintien de la paix des Nations Unies pour faire advenir un monde meilleur.
© 2016 minusma.unmissions.org

3. Honorer Les Casques Bleus
Le film que vous allez voir résume l’intervention au Mali des Forces de maintien de la paix des Nations Unies, couramment appelées ‘’Casques bleus’’.
De différentes nationalités, ces hommes et femmes interviennent sous mandat du Conseil de sécurité dans les domaines comme la surveillance et l’application du cessez-le-feu ou de toute modalité de cessation d’hostilités, la protection des civils, le désarmement, la démobilisation et la réintégration des anciens combattants, la formation des forces de défense et de sécurité, le déminage humanitaire, la protection des droits de l’homme.
Au Mali leur intervention se fait essentiellement dans les régions du Nord .

Suivez la vidéo en cliquant sur le lien pour en savoir un peu plus sur l’action des Casques bleus au Mali à l’occasion de la Journée Internationale des Casques Bleus.
© 2016 minusma.unmissions.org

4. Convoi de la MINUSMA attaqué à Sevaré
MINUSMA (Communiqué) – 29 mai 2016
Ce matin, à environ 11h00, un convoi de la Force de la MINUSMA a été pris dans une embuscade à 30km ouest de Sevaré, sur l’axe Tenenkou-Sevaré.
Selon les informations préliminaires, cinq caques bleus [togolais] ont été tués. Un autre a été grièvement blessé et son évacuation médicale est en cours.
La MINUSMA présente ses condoléances aux familles des victimes, à leur gouvernement et à leur peuple et souhaite un prompt rétablissement au casque bleu blessé.
„Je condamne avec la plus grande vigueur ce crime abjecte qui s’ajoute aux autres actes terroristes qui ont ciblé nos soldats de la paix et qui constituent des crimes contre l’humanité au regard du droit international“, a déclaré M. Mahamat Saleh Annadif, le Représentant Spécial du Secrétaire Général des Nations Unies et Chef de la MINUSMA.
„Cet acte odieux de terrorisme est d’autant plus révoltant qu’il a été perpétré durant là journée internationale des Casques Bleus“, a souligné M. Annadif.
M. Annadif a appelé à déployer tous les efforts possibles pour identifier les responsables de ces crimes odieux perpétrés contre les forces amies du Mali et les Forces Armées et de Sécurité Maliennes qui viennent de souffrir le vendredi 27 mai la perte de cinq de leurs éléments.
Il a souligné que la MINUSMA est plus engagée que jamais à poursuivre sa mission en appui au Mali et à son peuple.

AFP: Cette attaque survient quelques jours seulement après la mort vendredi de cinq soldats maliens, tués dans l’explosion d’une mine au passage de leurs véhicules entre les localités d’Ansongo et d’Indelimane.…En lire plus

1. Secretary-General Ban Ki-Moon’s Message On International Day of UN Peacekeepers
The confidence that the world places in United Nations peacekeeping is reflected in its massive growth in recent years, in terms of both numbers and complexity. Fifteen years ago, the UN had fewer than 40,000 military and police personnel. Today, more than 105,000 uniformed personnel from 124 troop- and police-contributing countries serve under the blue flag, along with 18,000 international and national civilian staff and UN Volunteers. They manifest the best attributes of global solidarity, courageously serving in dangerous environments to provide security to some of the world’s most vulnerable.
Over the past year, the ‘Blue Helmets’ deployed across 16 peacekeeping operations around the world have saved countless lives, advanced peace and inspired hope. …READ MORE

2. 155 projets de la MINUSMA réalisés au Mali – 155 Projekte, die die MINUSMA bisher in Mali realisiert hat


Um Genaueres über einige dieser Projekte (QIP) zu erfahren,
Pour en savoir plus sur des projets QIP – Quick Impact Projects: HIER klicken / cliquez ICI!

3. Honorer Les Casques Bleus – Die Blauhelme ehren
Der Film, den Sie hier sehen, gibt eine Übersicht über die Intervention der Friedenstruppen der Vereinten Nationen in Mali, gängigerweise als „Blauhelme“ bezeichnet.
Diese Männer und Frauen verschiedener Nationalitäten greifen unter dem Mandat des Sicherheitsrats in Bereichen ein wie Überwachung und Einhaltung des Waffenstillstands oder Einstellung von Feindseligkeiten, beim Schutz von Zivilisten, Abrüstung, Demobilisierung und Reintegration ehemaliger Kämpfer, bei der Ausbildung von Verteidigungs- und Sicherheitskräften, der humanitären Minenräumung, dem Schutz der Menschenrechte.
In Mali passiert das vor allem in den nördlichen Regionen.

Folgen Sie dem Video durch Anklicken des Links, um ein wenig mehr über die Aktivitäten der Friedenstruppen in Mali anlässlich des Internationalen Tags der Friedenstruppen zu erfahren.
© 2016 minusma.unmissions.org

4. Konvoi der MINUSMA bei Sévaré angegriffen
MINUSMA (Kommunikee)- 29. Mai 2016
Heute Morgen geriet ein Konvoi MINUSMA 30 km westlich von Sevare auf der Strecke Tenenkou Sévaré in einen Hinterhalt.
Nach vorläufigen Informationen wurden fünf [togolesische] Blauhelmsoldaten getötet. Ein weiterer wurde schwer verletzt und seine medizinische Evakuierung ist im Gange.
Die MINUSMA spricht den Familien der Opfer, ihrer Regierung und ihrem Volk ihr Beileid aus, und wünscht dem verletzten Friedenssoldaten eine rasche Genesung.
„Ich verurteile in stärkster Form dieses verabscheuungswürdige Verbrechen zusätzlich zu den anderen terroristischen Handlungen, die auf unsere Friedenstruppen zielten, und die Verbrechen gegen die Menschlichkeit nach dem Völkerrecht darstellen“, sagte Herr Mahamat Saleh Annadif, der Sonderbeauftragte des Generalsekretärs der Vereinten Nationen und Chef der MINUSMA.
„Dieser abscheuliche Akt des Terrorismus ist noch schockierender, als dass er während des Internationalen Tag der Friedenstruppen verübt wurde“, sagte Herr Annadif.
Herr Annadif rief dazu auf, alle Anstrengungen zu unternehmen, um die Verantwortlichen für diese abscheulichen Verbrechen gegen die befreundeten Truppen von Mali und gegen die malischen Streit- und Sicherheitskräfte, die am Freitag, 27. Mai den Verlust von fünf ihrer Soldaten beklagen mussten, zu identifizieren.
Er betonte, dass die MINUSMA sich mehr als je zuvor verpflichtet fühlt, ihre Mission zur Unterstützung von Mali und seinen Menschen zu verfolgen.

AFP: Dieser Angriff ereignete sich nur wenige Tage nach dem Tod von fünf bei einer Minenexplosion getöteten malischen Soldaten am Freitag, als sie mit ihren Fahrzeuge zwischen den Ortschaften Ansongo und Indelimane verkehrten.

Deutschlandfunk: Fünf Blauhelm-Soldaten bei Überfall getötet – 30.05.2016
Es sei das erste Mal gewesen, dass die Friedenstruppe im Zentrum des westafrikanischen Landes attackiert worden sei, teilten die Vereinten Nationen mit. Den Angaben zufolge handelt es sich bei den Opfern um Soldaten aus Togo. UNO-Generalsekretär Ban Ki Moon verurteilte den Angriff.

Advertisements

2 Gedanken zu “WELTTAG DER FRIEDENSSOLDATEN DER UNO – Journée internationale des Casques bleus des Nations Unies

Kommentar verfassen

Trage deine Daten unten ein oder klicke ein Icon um dich einzuloggen:

WordPress.com-Logo

Du kommentierst mit Deinem WordPress.com-Konto. Abmelden / Ändern )

Twitter-Bild

Du kommentierst mit Deinem Twitter-Konto. Abmelden / Ändern )

Facebook-Foto

Du kommentierst mit Deinem Facebook-Konto. Abmelden / Ändern )

Google+ Foto

Du kommentierst mit Deinem Google+-Konto. Abmelden / Ändern )

Verbinde mit %s