RAKETENANGRIFF AUF MINUSMA-LAGER FORDERT 3 TOTE – Trois morts dans une attaque contre un camp de l’ONU revendiquée par Ansar Dine

Ban Ki Moon verurteilt Angriff auf Blauhelm-Soldaten
Deutschlandfunk – 29.11.2015
UNO-Generalsekretär Ban Ki Moon hat den Raketenangriff auf ein Lager der Blauhelm-Truppen im Norden Malis verurteilt.
Bei dem Beschuss des Lagers in der Stadt Kidal waren zwei Soldaten aus Guinea und ein ziviler Mitarbeiter der Vereinten Nationen getötet worden.

DEUTSCHER ARTIKEL WEITER UNTER DEM FRANZÖSISCHEN

Trois morts dans une attaque contre un camp de l’ONU revendiquée par Ansar Dine
AFP – 29.11.2015 à 15:00
Par Serge DANIEL
Deux Casques bleus guinéens et un civil travaillant pour les Nations unies ont été tués samedi dans une attaque à la roquette contre un camp de la Mission de l’ONU au Mali à Kidal (nord-est), revendiquée par le groupe jihadiste Ansar Dine.

Le centre de la ville de Kidal
Foto (c) maliweb: Le centre de la ville de Kidal – Zentrum Kidals

„Notre camp à Kidal a été attaqué tôt ce matin par des terroristes. Ils ont utilisé des roquettes“ qui ont tué „deux Casques bleus de nationalité guinéenne“ et un „civil contractuel“ de l’ONU, a déclaré à l’AFP un responsable de l’ONU.
La Minusma a ensuite confirmé ce bilan dans un communiqué, précisant que 20 personnes avaient été blessées, dont quatre grièvement, dans cette attaque menée aux environs de 04H00 (locales et GMT).
„Les terroristes ont tiré et sont repartis“ vers une destination inconnue, a précisé à l’AFP une autre source onusienne.
La Minusma est la mission de maintien de la paix de l’ONU la plus coûteuse en vies humaines depuis la Somalie en 1993-1995.
L’attaque a été revendiquée en fin de journée auprès de l’AFP par un responsable d’Ansar Dine, le groupe jihadiste dirigé par l’ex-chef rebelle touareg malien Iyad Ag Ghaly: „Nous revendiquons au nom de tous les moujahidines l’attaque contre le camp de Kidal“ qui est „une réponse à la violation de nos terres par les ennemis de l’islam“, a déclaré Hamadou Ag Khallini dans une brève conversation téléphonique avec un journaliste de l’AFP.
L’assaut a été condamné par le Conseil de sécurité de l’ONU qui a demandé à Bamako d'“enquêter rapidement et de poursuivre en justice les responsables“.
Le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon s’est dit „révolté par cette attaque meurtrière“. M. Ban a réaffirmé „la détermination des Nations unies à soutenir le gouvernement malien, les parties signataires de l’accord de paix, ainsi que le peuple malien, dans leurs efforts pour parvenir à une paix et une stabilité durables“.
– „Ennemis de la paix“ –
Un conseiller municipal de Kidal, chef-lieu de la région éponyme, a qualifié les assaillants d'“ennemis de la paix“.
L’instabilité persiste dans le nord du Mali malgré la signature en mai-juin d’un accord entre le gouvernement et la rébellion à dominante touareg visant à instaurer une paix durable dans la région.
Dans un enregistrement remontant à octobre et authentifié le 16 novembre, Iyad Ag Ghaly avait dénoncé cet accord de paix et appelé à poursuivre la lutte contre la France et le jihad. Ansar Dine est notamment un allié d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) et du Front de libération du Macina (FLM), un groupe jihadiste du centre du Mali.
Le 20 novembre, un commando d’au moins deux assaillants avait pénétré dans l’hôtel Radisson Blu de Bamako, tôt le matin, et ouvert le feu sur le personnel et les clients, tuant 20 personnes, avant d’être abattus à leur tour par les forces de sécurité.
L’attentat avait été revendiqué le jour-même par le groupe jihadiste de l’Algérien Mokhtar Belmokhtar, Al-Mourabitoune, qui disait avoir agi „avec la participation“ d’Aqmi. Mais le Front de libération du Macina avait ensuite lui aussi revendiqué de son côté le massacre, commis selon lui „avec la collaboration d’Ansar Dine“.
(…)
© AFP 2015

Ban Ki Moon verurteilt Angriff auf Blauhelm-Soldaten
Deutschlandfunk – 29.11.2015
UNO-Generalsekretär Ban Ki Moon hat den Raketenangriff auf ein Lager der Blauhelm-Truppen im Norden Malis verurteilt.
Er sei empört über die Attacke mit drei Toten, teilte ein Sprecher Bans in New York mit. Der Angriff auf die Minusma-Mission werde aber nichts an der Unterstützung der Vereinten Nationen für die malische Regierung ändern.
Bei dem Beschuss des Lagers in der Stadt Kidal waren zwei Soldaten aus Guinea und ein ziviler Mitarbeiter der Vereinten Nationen getötet worden. Nach UNO-Angaben wurden außerdem 20 Menschen verletzt. Zu der Tat bekannte sich die Islamistengruppe Ansar Dine. Sie ist eine von mehreren, die in Mali operieren. (…)
© 2015 deutschlandfunk.de

Advertisements

Kommentar verfassen

Trage deine Daten unten ein oder klicke ein Icon um dich einzuloggen:

WordPress.com-Logo

Du kommentierst mit Deinem WordPress.com-Konto. Abmelden / Ändern )

Twitter-Bild

Du kommentierst mit Deinem Twitter-Konto. Abmelden / Ändern )

Facebook-Foto

Du kommentierst mit Deinem Facebook-Konto. Abmelden / Ändern )

Google+ Foto

Du kommentierst mit Deinem Google+-Konto. Abmelden / Ändern )

Verbinde mit %s