FORTSCHRITTE IM FALL ANEFIS? – Les discussions semblent progresser sur le cas d’Anéfis

Nach langem Hin und Her, bis heute noch kein Ende:
Après un chassé-croisé, pas de dénouement jusqu’à ce jour:

Mali: Pro-Regierungs-Milizen akzeptieren Rückzug aus Anefis
RFI – 30-08-2015 um 08:40 Uhr
In Mali haben die bewaffneten Pro-Regierungs-Gruppen akzeptiert, „ohne Bedingungen“ die Ortschaft Anefis zu verlassen, die sie Mitte August … eingenommen hatten.
In Gao scheinen die Diskussionen über den Fall Anefis Fortschritte zu machen
RFI – 04-09-2015 04:05
Der Anfang einer Regelung der Situation in Anefis im Norden Malis scheint sich abzuzeichnen.

DEUTSCH (VON MIR ETWAS VERBESSERTE GOOGLE-ÜBERSETZUNG) WEITER UNTER DEM ORIGINAL

Last post for Anefis:
ANGESPANNTE SITUATION IN KIDAL UND BAMAKO – Comment décrisper les tensions à Kidal et à Bamako? – 27/08/2015

Mali: les milices pro-gouvernementales acceptent de quitter Anéfis
Par RFI – 30-08-2015 à 08:40
Au Mali, les groupes armés pro-gouvernementaux ont accepté de quitter « sans conditions » la localité d’Anéfis qu’ils avaient pris aux ex-rebelles de la Coalition des mouvements de l’Azawad (CMA) à la mi-août.


Foto (c) REUTERS/Adama Diarra

La fermeté de la médiation internationale, mais surtout la fermeté du président malien IBK portent ses fruits. Le Groupe d’autodéfense touareg Imrad et alliés (Gatia), composé de groupes armés pro-gouvernementaux, accepte de quitter « sans conditions » la localité d’Anéfis dans le nord du Mali.
Pour le signifier aux combattants réticents, les responsables du Gatia résidant à Bamako avaient même embarqué ce samedi dans un avion pour Anéfis. Mais à cause du mauvais temps, ils ont dû rebrousser chemin. Ce dimanche, ils reprendront à nouveau l’avion, puis ensuite l’hélicoptère afin d’arriver dans la localité.
C’est à contrecœur qu’ils ont accepté de plier bagages. D’ailleurs, c’est un signe : quasiment aucun responsable du Gatia ne décroche désormais son téléphone pour répondre aux journalistes.
– Soulagement à l’ONU –
Après la crise, l’espoir, celui de voir à nouveau le processus de paix sur les rails. Dans les couloirs de la mission de paix de l’ONU au Mali, on se réjouit. Si le retrait de ces troupes d’Anéfis est effectif et rapide, on évitera à coup sûr la dégradation de la situation sécuritaire dans la région de Kidal. En effet depuis deux semaines, chacun a renforcé son dispositif militaire, et on était à deux doigts de la reprise des hostilités.
© 2015 RFI

Mali: à Gao, les discussions semblent progresser sur le cas d’Anéfis
RFI – 04-09-2015 à 04:05
Un début de règlement de la situation sur le cas de la localité d’Anéfis dans le nord du Mali semble se dessiner. Depuis trois semaines, cette localité, qui était sous le contrôle de la rébellion, est aux mains des groupes armés pro-gouvernementaux. Ces derniers refusent de quitter les lieux. Mais après une réunion de leurs partisans, il semble que les choses s’arrangent.
A Gao, la tension baisse. Le Cadre de concertation composé de différentes associations qui soutiennent les groupes armés pro-gouvernementaux, acceptent désormais le départ sans conditions de ces derniers d’Anéfis. Mais une demande et non une exigence : « que la mission de l’ONU s’engagent sur place à assurer la sécurité des civils ».
Il faut dire que depuis 48 heures, des émissaires du président malien IBK avaient discrètement débarqué à Gao. Objectifs ? Convaincre les uns et les autres d’accepter un départ sans conditions. Ce vendredi, le chef de l’Etat malien célèbre les deux ans de son arrivée au pouvoir. Selon son entourage, il réaffirmera au cours d’un entretien avec deux journalistes, notamment sa position sur Anéfis.
Pour arriver à ce qu’on peut appeler le début de dénouement de la situation, le président des chefs coutumiers et traditionnels du cercle de Gao, a également joué un rôle. Agouzédi Maïga, a appelé les uns et les autres au calme, tout en rappelant que l’appel du chef de l’Etat était un impératif. Maintenant, l’autre paire de manche se jouera sur le terrain à Anéfis, quand des délégués du cadre de concertations iront demander aux combats de plier bagages.
© 2015 RFI

Mali: Pro-Regierungs-Milizen akzeptieren Rückzug aus Anefis
RFI – 30-08-2015 um 08:40 Uhr
In Mali haben die bewaffneten Pro-Regierungs-Gruppen akzeptiert, „ohne Bedingungen“ die Ortschaft Anefis zu verlassen, die sie Mitte August … eingenommen hatten.
Die Standfestigkeit der internationalen Vermittlung, aber vor allem die des malischen Präsidenten IBK tragen Früchte. Die Bürgerwehr der Imrad-Tuareg und Verbündeten (Gatia), die aus Pro-Regierungs-Gruppen zusammengesetzt ist, akzeptiert nun den Rückzug… (dabei handelt es sich aber eher um deren Führer in Bamako, die Kämpfer vor Ort lassen sich Zeit…, Ed)
Um die widerstrebenden Kämpfer zu überzeugen, hatten die Verantwortlichen der Gatia in Bamako am Samstag ein Flugzeug nach Anefis bestiegen. Aber wegen des schlechten Wetters wurden sie zur Umkehr gezwungen. An diesem Sonntag (30.08.) werden sie wieder nach Gao fliegen, um dann mit dem Hubschrauber in die Ortschaft zu gelangen.
(…)
© 2015 RFI

In Gao scheinen die Diskussionen über den Fall Anefis Fortschritte zu machen
RFI – 04-09-2015 04:05
Der Anfang einer Regelung der Situation in Anefis im Norden Malis scheint sich abzuzeichnen. Seit drei Wochen ist diese Ortschaft, die bisher von den Rebellen kontrolliert war, in den Händen der bewaffneten Pro-Regierungs-Gruppen. Diese weigern sich, den Ort zu verlassen. Aber nach einem Treffen ihrer Anhänger scheint es, dass die Dinge besser werden. (…) Aber mit einer Bitte (?,Ed), keiner Forderung: « dass die UN-Mission sich einschaltet, um die Sicherheit der Zivilisten zu garantieren ». (…)
© 2015 RFI

Affaire à suivre.

Advertisements

Kommentar verfassen

Trage deine Daten unten ein oder klicke ein Icon um dich einzuloggen:

WordPress.com-Logo

Du kommentierst mit Deinem WordPress.com-Konto. Abmelden / Ändern )

Twitter-Bild

Du kommentierst mit Deinem Twitter-Konto. Abmelden / Ändern )

Facebook-Foto

Du kommentierst mit Deinem Facebook-Konto. Abmelden / Ändern )

Google+ Foto

Du kommentierst mit Deinem Google+-Konto. Abmelden / Ändern )

Verbinde mit %s